Yvan Ross fait son petit bonhomme de chemin

Par Francine Beaupre
Yvan Ross fait son petit bonhomme de chemin

Le Latuquois Yvan Ross fait sa marque de plus en plus dans le monde télévisuel. Vous l’avez sans doute vu dans Mémoires vives où il incarne Baz, un mafieux qui a maille à partir avec le jeune Clovis.

Dans le dernier épisode de la saison, il tirait sur Clovis, à la grande surprise des admirateurs de l’émission qui en sont restés bouche bée. On sait déjà que Baz reviendra à l’automne. D’un rôle muet qu’il avait décroché, il est rapidement passé à un rôle parlant. «Lorsque nous avons tourné, le réalisateur Pierre Théorêt m’a dit que le personnage était un mafieux qui venait intimider Clovis qui vend de la drogue sur son territoire. Mon jeu a été suffisamment convaincant pour qu’on décide de me ramener», mentionne-t-il visiblement content de la tournure des événements.

Après avoir décidé à regret d’abandonner sa formation en théâtre à St-Hyacinthe, Yvan Ross a décidé de se créer une formation à la carte. C’est ainsi qu’il a suivi des ateliers de cascadeurs afin de parfaire ses mouvements. Il a aussi suivi des ateliers en compagnie d’Anouk Simard au Carré Théâtre où il a travaillé durant cinq ans. À cela s’ajoutent des ateliers de caméra, de doublage et différents stages de perfectionnement au niveau du jeu.

Depuis un an, il entraîne des cascadeurs chez Stunt Stage et leur montre le métier d’acteur. «L’enseignement m’apporte beaucoup. J’apprends en leur compagnie, car c’est un peu comme si j’assimilais encore plus mes connaissances d’acteur en les transmettant à d’autres», estime-t-il.

C’est en 2006 qu’il a décidé de faire de la figuration, histoire d’apprivoiser le travail sur un plateau de tournage. «Je n’ai jamais baissé les bras. Parfois j’ai eu envie, mais je n’ai pas pu», laisse-t-il tomber avec un sourire. «Pour vivre ces expériences, je me déclarais malade à mon travail. J’allais faire de la figuration pour Virginie même si c’était moins payant que mon travail régulier» se souvient-il, ajoutant du même souffle que la femme qui partage sa vie le soutien dans son cheminement d’acteur.

Dernièrement, il a auditionné pour un rôle secondaire dans l’émission Séries Noires. «Je voulais me faire connaître, me faire voir. Ces auditions étaient sur le web et les gens pouvaient voter. J’ai remporté la première ronde et on m’a reçu en deuxième audition». Même s’il n’a pas décroché le rôle parce qu’il avait fait de la figuration dans cette série, il sait que les responsables de distribution ont apprécié son jeu. «Ce n’est pas du temps perdu pour moi», ajoute-t-il, conscient que d’avoir été remarqué par la personne qui s’occupe de la distribution à Radio-Canada représente une véritable chance pour la suite de sa carrière télévisuelle. Après 10 ans de travail ardu, le succès se pointe pour ce Latuquois au regard hypnotique par lequel on voit passer toutes les émotions et dans lequel, avouons-le, il est facile de se perdre!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires