Voyage au pays de ma fille

Par superadmin
Voyage au pays de ma fille

N.D.L.R.:L’Écho fait paraître cette lettre ouverte de la Latuquoise Mélanie Tremblay qui raconte son périple à Haïti pour l’adoption de sa fille. La situation est encore instable dans ce pays, ce qui a des répercussions sur l’adoption. Le processus d’adoption prend souvent au-delà de deux ans.

Cette histoire d’amour a débutée le 10 mai 2006, après que nous ayons fièrement déposé notre dossier d’adoption au Consulat d’Haïti, lequel sollicitait le privilège d’adopter un enfant d’origine Haïtienne. Ce soir-là, le téléphone a retenti, Sintia venait d’entrer dans nos vies…

Boum, boum, boum… Ça y est! Je viens d’atterrir à Port-au-Prince!

Les gens applaudissent… Moi, je ris, je pleure, je m’emballe et j’applaudis; me voilà, enfin, au pays de ma fille!

Ce moment inoubliable aura été le fruit d’une attente de 2 ans, 2 mois et 13 jours…

Quelle attente! Ponctuée d’espoir, de colère, de résignation et d’amour grandissants pour notre fille.

Le mercredi 23 juillet 2008, me voilà en sol haïtien; je goûte ce moment à travers toutes les fibres de mon corps pour l’avoir si longtemps désiré; mes yeux ne sont pas assez grands pour tout voir! Première constatation : que c’est beau Haïti!

Il m’aura tout de même fallu attendre au lendemain pour vivre le moment le plus intense de tout ce voyage… Je suis dans ma chambre, laquelle donne sur la réception qui n’est pas très loin et je guette, fébrilement, l’arrivée des enfants prévue en avant-midi… Je n’ai plus de notion du temps, je flotte littéralement, ça y est, j’entends des pleurs, mon coeur m’échappe, je marche vers elle….

Je la reconnais, elle est là dans les bras de sa nounou, me regarde avec ses magnifiques yeux noirs, l’air de dire : « mais qu’est-ce qu’elle a à me regarder comme ça celle-là, il y a tellement d’amour dans ses yeux; ça ne peut être qu’elle…»

Je lui tends les bras, et elle vient se coller contre mon coeur… Je lui fredonne la seule chanson créole que je connaisse, et je la sens s’apaiser… Moment de grâce….

En compagnie de 3 adorables mamans venues aussi à la grande rencontre de leur «timoun» et de Mme Ginette Gauvreau; femme d’un rare altruisme et directrice pour les adoptions en Haïti (Soleil des nations) depuis plus de 30 ans, laquelle aura été pour nous tout au long de ce voyage; guide, psychologue, responsable et amie, j’ai fait un voyage d’une grandeur inestimable…

Outre ce que l’on croit connaître d’Haïti -c’est-à-dire la pauvreté- il n’en demeure pas moins que c’est un magnifique pays avec ses paysages à vous couper le souffle, ses richesses; j’ai ramené la vanille d’Haïti, ses talentueux artisans, sa mer turquoise, le bonheur de vivre de ses gens malgré le peu qu’ils possèdent, et ses enfants si forts, si beaux…

J’ai vu des choses merveilleuses en Haïti, et c’est aussi ce que je veux transmettre à ma fille…

Le mercredi 30 juillet, riche de toutes mes expériences ici, me voilà à marcher sous un soleil ardent sur la piste vers l’avion qui nous ramènera chez nous, j’ai ma petite Lyzia (Sintia) dans mon porte-bébé, un sac à dos, et une autre petite perle des Antilles dans un carrosse avec moi, qui est attendue avec autant d’ardeur par ses parents à Montréal… J’ai les yeux qui se mouillent; une partie de moi déchirée pour ces enfants qui quittent aujourd’hui, leur pays… Je regarde une dernière fois le paysage, je grave ces images à jamais dans ma mémoire…

Grâce à la persévérance et au travail sans répit de Mme Ginette Gauvreau, 8 enfants sont arrivés en sol québécois le mercredi 30 juillet.

Merci Ginette, merci à vous : Marie-Pierre, Manon et Hélène pour ce fabuleux voyage, et…

Bienvenue à ta maison petite amour…

Mélanie Tremblay

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires