Voie de contournement: les commerçants dans la mire

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Voie de contournement: les commerçants dans la mire

DOSSIER EXCLUSIF. Voici la deuxième série de textes portant sur les impacts de la voie de contournement (VDC). Cette semaine, nous entrons dans le cœur de l’étude avec des articles concernant les commerçants.

Dans le cadre de l’étude, 43 commerçants ont été sondés afin d’effectuer le suivi économique, dont deux qui ne sont pas contournés par la VDC.

Sans faire la nomenclature complète, les commerces sont situés sur le boulevard Ducharme, sur la route 155 Nord, et sur les rues Commerciale, Saint-Joseph, Saint-Antoine, Saint-François, Saint-Louis, et Bostonnais.

Le type d’entreprises varie entre les stations-services, des restaurants, des dépanneurs, de l’hébergement, des commerces de détail, et des marchés d’alimentation.

L’enquête auprès des commerçants a été réalisée les 3 et 4 octobre 2012, soit durant la même période de l’année que celle effectuée en 2010.

Sur les 43 commerces, 12 questionnaires n’ont pu être remplis: 3 ont refusé, 6 commerces étant fermés de façon permanente, un commerce n’a pas retourné le questionnaire, un commerce était en rénovation, et un commerce est seulement ouvert l’été.

Le taux de réponse a atteint 84% en ne comptabilisant pas les 6 commerces fermés.

Les résultats démontrent que le nombre d’employés moyen par commerce a augmenté de 2, de 19 en 2010 à 21 en 2012 et le nombre de travailleurs saisonniers a presque doublé pour un total de 46 en 2012. Le nombre d’employés par type de commerce est relativement stable entre les données de 2010 et 2012.

Chiffres d’affaires

Le chiffre d’affaires 2011 a été disponible pour 19 des 32 commerces qui ont répondu au questionnaire. Certains ont refusé de dévoiler l’information ou ont simplement identifié le pourcentage d’augmentation ou de diminution.

En 2009, 20% des commerçants avaient un chiffre d’affaires entre 500 000$ et 1 M$, comparativement à 5% en 2011.

En 2011, 26,5% des commerçants avaient un chiffre d’affaires inférieur à 500 000$, comparativement à 37% en 2009.

Ce sont les établissements de restauration qui ont subi les plus grandes pertes de chiffre d’affaires entre 2009 et 2011. Puis, on dénombre les établissements d’hébergement, les dépanneurs et les stations-service qui ont subi aussi des baisses de plus de 10%. 43% des commerçants ont diminué leur chiffre d’affaires de plus de 10% en 2011, comparativement à 17% en 2009.

«Il est toutefois difficile d’imputer entièrement cette baisse du chiffre à la VDC. En effet, la récession et l’élimination de la demande ponctuelle des travailleurs de la construction affectés à la VDC ont certainement joué un rôle important, voire possiblement prépondérant», fait valoir l’étude.

Commerces fermés

Six commerces ont fermés depuis la venue de la VDC: Dépanneur Ducharme, Resto bar La Marjolaine, Restaurant PFK, restaurant Danny-Mark, Délices glacées, et le Domaine l’Aventurier à La Bostonnais.

Deux des commerces ont fermé suite à une diminution de la clientèle, le Resto-bar la Marjolaine et Restaurant PFK. D’ailleurs, un texte de l’Écho de La Tuque a été cité concernant la fermeture du Restaurant PFK. «À La Tuque, les profits étaient minimes. La VDC a fait extrêmement mal au restaurant, il y avait une diminution de 22 à 30% du chiffre d’affaires seulement pour la première année», avait alors déclaré le gérant.

Principaux commentaires

Les principaux commentaires des commerçants à la suite de l’ouverture de la VDC concernent trois sujets: la diminution de la clientèle, l’affichage le long de la route 155, et la configuration de la bretelle sud.

Le principal impact de la voie de contournement a été la diminution de la clientèle pour une grande majorité des commerçants. Cet énoncé est corroboré par les données de l’enquête.

Selon les commerçants, la possibilité d’afficher leur commerce le long de la route 155 est le principal élément qui pourrait être amélioré. Toutefois, il faut préciser que la Ville de La Tuque a permis un endroit pour l’affichage commercial depuis que l’étude a été terminée.

De nombreux commerçants ont identifié la bretelle sud comme étant problématique et non sécuritaire en raison de sa configuration.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires