Une première saison fructueuse pour Jacob Robitaille

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Une première saison fructueuse pour Jacob Robitaille
Jacob Robitaille

GOLF. Bien qu’il soit à sa troisième année à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le Latuquois Jacob Robitaille en était cette saison à son année recrue avec l’équipe de golf des Patriotes. Il a contribué au succès de la formation masculine qui participera en mai 2017 aux Championnats canadiens universitaires de golf.

L’étudiant en Administration, profil finance, s’est décidé cette année de tenter sa chance pour faire partie de l’équipe en golf à l’UQTR. Jacob désire poursuivre ses études afin de compléter une maîtrise, ce qui va lui permettre de jouer deux autres saisons avec les Patriotes de l’UQTR.

En compagnie de Carl Gélinas, Anthony Demers, François Mooijekind, Pascal Garneau et Mikaël Langlois, les Patriotes sont parvenus les 2, 3 et 4 octobre dernier d’obtenir le quatrième rang au cumulatif en équipe lors du dernier tournoi de la saison de golf universitaire au Québec qui se déroulait à Trois-Rivières. Les quatre meilleures équipes de la province se classaient pour les championnats canadiens en mai prochain sur les 10 formations en province.

Qui plus est, Jacob Robitaille est parvenu à se classer au quatrième rang individuel sur les 66 compétiteurs universitaires. Il représentera aussi l’UQTR au niveau individuel lors du championnat canadien qui se tiendra dans la région d’Ottawa.

Est-ce que le Latuquois s’attendait à une telle performance de sa part à sa saison recrue? «Non, je ne me faisais pas vraiment d’attente parce qu’en tournoi, j’ai toujours été quelqu’un qui perdait ses moyens. Je voulais tellement bien jouer en tournoi qu’on dirait que je ne me rappelais plus comment jouer au golf. C’est peut-être le fait d’avoir pris de la maturité, et le fait que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de tournoi m’a aidé. J’étais fier de voir la qualité de mon golf en tournoi cette année, mais je ne m’y attendais pas. C’est une belle fierté personnelle.»

Concernant les résultats de l’équipe des Patriotes, cela faisait deux ans que l’UQTR ne se classait pas au niveau canadien. «Notre entraîneur croyait en notre potentiel et savait qu’on avait une chance de se classer cette année. Les attentes étaient là.»

Le parcours du Latuquois

Jacob Robitaille a commencé à pratiquer le golf alors qu’il avait 11 ans et qu’il était au primaire. «J’avais 4-5 amis qui jouaient et j’ai essayé ça avec eux. Ensuite, je me suis dit que j’aimerais prendre des cours, et comme un peu tout le monde à la tuque, c’est Jean-Marie Laforge qui m’a donné des cours pendant 3-4 ans. J’ai vu que j’avais un certain potentiel et j’ai commencé à faire des compétitions à l’âge de 13 ans.»

Quel est l’élément qui a attiré le Latuquois vers le golf? «Dans la vie, je suis plutôt solitaire. Au golf, si ça ne va pas bien, tu n’as personne d’autre à blâmer contrairement à un sport d’équipe comme le hockey. Chaque ronde est un nouveau défi, et chaque terrain est différent et comporte son lot de difficulté. En plus, tu es dehors au grand air, et on voit des super de beaux paysages.»

Quelles sont ses forces et ses faiblesses? «Ce n’était pas le cas avant, mais ma force est la précision de mes coups de départ et de mes fers. Par contre, je dois améliorer mon jeu court avec le chipping et le putting

Jacob veut-il se rendre plus loin dans le monde du golf? «C’est certain que comme n’importe qui, j’aimerais ça! Mais pour l’instant ma priorité est mes études. S’il y a une possibilité tant mieux, mais seulement de jouer au golf à un certain niveau de compétition, ça me vas aussi.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires