Une faute professionnelle incompréhensible au CPE la Clé des champs

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Une faute professionnelle incompréhensible au CPE la Clé des champs
Le CPE la Clé des champs. (Photo archives L'ÉCHO La Tuque)

Isabelle Gaudet et Marcial Bédard, les parents de la petite Audrey de 2 ans, ont eu une peur bleue au début du mois de novembre dernier alors que leur fille ne se trouvait au Centre de la petite enfance (CPE) la Clé des champs lorsqu’il est venu le temps d’aller la chercher. La petite Audrey était partie avec un inconnu sans vérification.

Isabelle Gaudet a porté plainte le 8 novembre dernier et le 17 novembre, elle apprenait que l’employé en faute avait été suspendu pour deux jours. «Ce n’est pas beaucoup selon moi, affirme-t-elle. Pendant une heure, le cœur me débattait et j’ai passé par toute la gamme des émotions en pensant que j’avais perdu ma fille. Le CPE doit détenir une liste de contrôle pour laisser partir les enfants et le contrôle n’a pas été fait le 2 novembre. C’est certain que mes enfants n’iront plus à cette garderie même si j’ai reçu une lettre d’excuse de la personne en question.»

Au CPE la Clé des champs, on ne peut pas expliquer cette faute professionnelle. «Il s’agit d’un événement malheureux où l’on a agi avec diligence et prudence, explique Annie Pothier, directrice du CPE. Nous avons pris les dispositions pour que ce genre d’incident n’arrive plus en rencontrant l’employé et tout le personnel. Nous détenons un protocole pour le départ des enfants et il s’agit d’une faute professionnelle qui ne peut pas être expliquée. Je comprends que les parents ne sont pas contents mais en regardant les circonstances, l’enfant est saine et sauve et n’a pas subi de traumatisme. C’est certain qu’en tant qu’employeur, on ne conçoit pas qu’une telle chose arrive puisque nous avons un protocole.»

C’est le père, Marcial Bédard, qui allait chercher sa fille Audrey le 2 novembre dernier à 16h30. «Je ne voyais pas ma fille et j’ai commencé à paniquer, soutient-il. L’employé m’a dit que quelqu’un était venu chercher Audrey plus tôt, mais ce n’était pas ma fille de 2 ans qu’il venait chercher, mais une autre Audrey âgée de 5 ans. L’employé n’a pas vérifié sa liste de noms et ma fille est partie avec un inconnu.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires