Une Autochtone récompensée

Par Francine Beaupre
Une Autochtone récompensée
Sonia Basile Martel.

Sonia Basile Martel, une jeune atikamekw de notre région, vient de se mériter le prix du Conseil en Éducation des Premières Nations et du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec pour son projet Dialogue et accompagnement d’adolescents autochtones par l’Art. C’est l’organisme Ashoka Canada qui veut saluer les Approches inspirantes pour faciliter l’apprentissage chez les Autochtones des Premières Nations, Métis et Inuits.

Cette reconnaissance prestigieuse est accompagnée d’une bourse de 500$. « Les soumissions reçues ont été évaluées sur la base de leur capacité d’innovation, de leur impact social et de leur viabilité », mentionnait Elisha Muskat d’Ashoka Canada. En tout, ce sont 266 projets qui ont été soumis à Ashoka Canada, en provenance d’un peu partout au Canada.

« L’art m’a sauvée, et l’art m’a fait grandir. C’est l’art qui m’a donné un but à atteindre dans la vie; celui de toujours apprendre sur moi-même et sur ce qui m’entoure. Et quand on atteint le bout de soi-même, on apprend encore davantage en se cherchant à travers les autres. En écrivant, en dessinant, en chantant, en dansant, en jouant d’un instrument, on extériorise ce que nous sommes, et on crée. On construit sa trace dans une vie qui est la nôtre. On prend possession de nous même, on se trouve enfin, et on grandit. Je crois déjà beaucoup en eux, et je sais qu’à leurs tours, ils auront besoin de trouver la lumière pour éclairer leur chemin; non seulement trouver une lumière, mais trouver la leur », pouvait-on lire dans la présentation du projet de Mme Basile Martel qui anime des ateliers sur l’Art au Centre d’amitié autochtone.

Un groupe de juges composé de sept experts en enseignement et en apprentissage issus des communautés des Premières nations, Métis et Inuits, ont sélectionné 16 finalistes qui ont été soumis à un scrutin en ligne. « Recevoir 266 soumissions est un signal des changements, des innovations et de l’impact social que ressentent nos écoles et nos communautés dans tout le pays », précisait Mme Muskat.

Les gagnants seront honorés au Sommet qui se tiendra à Gatineau du 16 au 18 avril prochain et où les récipiendaires pourront rencontrer des bailleurs de fonds pour générer de nouvelles occasions d’enseignement et d’apprentissage pour les Premières nations, les Métis et les Inuits.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires