Un parcours artistique déjà bien rempli

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

CHANSON. Depuis qu’elle est toute petite, Camille Pétrod chante. Appartenant à une famille d’artistes, chacun selon ses préférences, elle se plaît à monter sur la scène et interpréter les chansons qui les font vibrer, elle et son public. Il faut se rendre à l’évidence : elle a le vent dans les voiles grâce à sa voix et sa présence scénique.

Ces temps-ci, on peut dire que la chanson la tient bien occupée. Son parcours est impressionnant. Celle-ci, qui étudie au Centre de La Tuque du collège Shawinigan, trouve le temps de travailler sur de nombreux projets artistiques. Voilà pourquoi on la voit beaucoup, sur différentes scènes, ces temps-ci.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Camille Pétrod collectionne littéralement les premières parties de grands artistes depuis quelque temps. C’est dire combien ça va bien pour elle.

Le 26 juillet dernier, elle a fait la première partie d’Éric Lapointe au Festi-Beach de Lac-à-la-Tortue et celle de Gregory Charles au Festi Voix de Trois-Rivières. En octobre dernier, au Complexe culturel Félix-Leclerc, on l’a vue monter sur la scène en première partie de François Léveillée avec le guitariste Marc-André Dubé. La jeune femme de 18 ans est très fière du parcours qu’elle a accompli jusqu’à présent, elle qui, comme plusieurs savent, a auditionné pour l’émission La voix en septembre dernier.

Elle a dernièrement participé à la deuxième édition de Propulse ta voix, à Kamouraska. En quarts de finale, elle y a interprété la chanson Addicted to you d’Avicii. En audition, elle avait chanté La monture, de Notre-Dame de Paris. Camille faisait partie de l’équipe de la coach Julie Levac. Même si elle n’a pas été sélectionnée, elle n’a pas hésité une seconde à qualifier l’expérience d’extraordinaire.

« C’est tellement une belle expérience de groupe», dit-elle, en évoquant la chance qu’elle a eue de côtoyer des gens comme Étienne Cotton ou Jean-Pierre Ferland dans des événements aussi prestigieux.

Ceux qui sont des assidus de Secondaire en spectacle la connaissent bien, puisqu’elle y a participé cinq fois et en été la gagnante à quatre reprises. Elle se souvient également avoir interprété la chanson «Donnez-moi de l’oxygène» à l’occasion du concours «Des chansons plein La Tuque» qui avait été présenté au Complexe culturel Félix Leclerc. Aussi, plusieurs l’avaient vue, dans une présentation spéciale de la troupe Chaman, à l’église de La Bostonnais, en février dernier, un spectacle couronné de succès. Aussi, on l’a vue chanter lors de la Campagne du Gâteau.

Le 21 février 2015, on la verra à l’occasion de la finale locale de CÉGEP en spectacle à Shawinigan. Elle représentera donc La Tuque à cette occasion.

On la verra participer, en février également, au concours «Fais-moi ta toune», un événement qui réunit des espoirs de nombreuses régions du Québec. Entre 10 et 12 candidats par ville sont sélectionnés et Camille fera partie de la délégation de Trois-Rivières.

Parmi ses autres rêves artistiques des prochains mois, figure une belle occasion de monter sur la scène du Complexe culturel Félix Leclerc, avec un spectacle qu’elle est en train de préparer avec un nouveau groupe. On pourrait donc la voir sur la scène au cours du printemps de l’été 2015.

Le droit

Camille Pétrod n’envisage pas nécessairement une carrière professionnelle en chansons, mais elle sait qu’elle gardera toujours bien vivante sa passion pour la chanson et la scène.

Actuellement aux études au niveau collégial à La Tuque, elle envisage une carrière en droit, comme avocate. Mais le retour aux sources est évident. « C’est clair que je veux revenir à La Tuque après mes études pour y travailler», affirme-t-elle.

Une avocate chantante ? Pourquoi pas ?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires