Un Latuquois a participé à tous les 12 heures d’endurance

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un Latuquois a participé à tous les 12 heures d’endurance
Guillaume Lagacé (à gauche)

12 heures. Au fil du temps, un seul pilote a pris part aux 14 éditions des 12 heures d’endurance: le Latuquois Guillaume Lagacé.

TC Media l’a rencontré lors de la dernière compétition afin de connaître ses plus beaux souvenirs, et de connaître son opinion pour l’évolution de l’événement.

«Je suis peut-être le seul pilote à avoir couru les 14 événements, mais beaucoup de gens ont pris part aux 12 heures chaque année. Par exemple, Jean-François Tremblay. Il en a fait beaucoup, mais les années qu’il n’a pas couru, il était là comme mécanicien. Je ne me sens pas meilleur que quiconque.»

Lagacé n’était pas sur la liste des pilotes il y a trois ans, mais un accident à un membre de l’équipe Quad X Oboute une semaine avant l’événement a fait qu’il s’est joint à l’équipe à la dernière minute. «J’ai remplacé Alexandre Vian il y a trois ans comme il avait eu un accident. C’est ce qui m’a permis d’embarquer dans la grosse équipe de Quad X Oboute. On est une bonne gang de chums. Il y a une compétition saine. C’est vraiment le fun de virer avec eux autres!»

Le Latuquois affirme qu’il a d’excellents souvenirs de chacune des courses. «Chaque année, il y a toujours un moment mémorable. C’est certain que c’est toujours plaisant quand on performe bien. Je pense en 2010 quand j’ai gagné la catégorie Iron man. En 2004 quand on avait fini 2e avec une machine stock et sur le podium, il y avait deux VTT extrêmement bien montés.»

Lors des premières années, le nombre d’équipes se trouvant sur la ligne de départ pouvait atteindre les 60. «C’est certain que dans les premières années, il n’y a personne qui savait dans quoi ils s’embarquaient. Une course d’endurance comme ça, ce n’est pas tout le monde qui savait comment gérer ça. Il y a beaucoup moins d’équipes maintenant parce que d’année en année, les équipes le savent et ça coûte encore plus cher pour préparer la machine. C’est pour ça que ça fait des équipes encore plus performantes. Le nombre d’équipes diminue, mais la qualité augmente de façon incroyable.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires