Un carrefour giratoire dans le secteur Saint-Georges

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix

La ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et députée de Laviolette, Julie Boulet, a annoncé lundi après-midi l’aménagement d’un deuxième carrefour giratoire sur le territoire de Shawinigan. C’est à l’angle de la 90e avenue et de la route 155, dans le secteur Saint-Georges-de-Champlain, que le ministère des Transports du Québec (MTQ) construira ce dernier.

«Lors d’une rencontre avec les maires des municipalités concernées, nous avons planifié les interventions à venir sur la route 155», explique la ministre Julie Boulet. Au total, neuf projets seront réalisés à l’intérieur de cette stratégie d’interventions. Trois d’entre elles sont ciblées présentement et engendreront des investissements de 32 millions de dollars.

La construction du carrefour giratoire dans le secteur Saint-Georges-de-Champlain débutera l’automne prochain, après le Festival Western de St-Tite, pour se terminer en 2013. Le coût de ce projet s’élèvera à 5 millions de dollars.

«Il passe à cette intersection de la route 155 environ 9700 voitures par jour, alors que 9600 véhicules empruntent la 90e avenue, informe la ministre Julie Boulet. La construction d’un carrefour giratoire permettra de réduire le nombre d’accidents à cet endroit, mais surtout la gravité des accidents.»

En effet, le nouvel aménagement obligera les automobilistes à réduire leur vitesse, et ainsi contribuera à réduire le nombre d’accidents avec blessés. Rappelons que présentement, l’intersection de la route 155 et de la 90e avenue cause principalement des accidents à angle droit, qui sont souvent les plus tragiques.

Le ministère des Transports du Québec analyse le dossier depuis quelques mois déjà. Plusieurs options ont été étudiées pour l’endroit, mais celle du carrefour giratoire s’est avérée la meilleure solution. «Ce type d’intersection

Soulignons également que les camions lourds empruntent régulièrement cette route, et que l’infrastructure devait tenir compte de leur passage. La nouvelle construction est donc prévue à cet effet.

«Un carrefour giratoire, c’est loin d’être un obstacle, c’est plutôt une solution, considère le maire de Shawinigan, Michel Angers. Il s’agira de faire de la sensibilisation auprès de la population car les comportements devront s’adapter.»

Rappelons qu’en avril 2010, la Ville de Shawinigan avait adopté une résolution pour appuyer la démarche du MTQ.

Deux autres projets seront également mis de l’avant d’ici cinq ans, soient la correction du profil et de la courbe entre les kilomètres 20 et 24 à Saint-Roch-de-Mékinac, ainsi que le réaménagement de l’intersection de la route 155 et du chemin du Lac-à-Beauce, au kilomètre 103.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires