Un 3e round irrévérencieux mais efficace pour Peter McLeod

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Un 3e round irrévérencieux mais efficace pour Peter McLeod

Il y en avait certainement qui se trouvaient dans la salle La Forestière du Complexe culturel, samedi dernier, qui n’avaient pas été prévenus du genre de discours que livre Peter McLeod dans son spectacle « 3e round ». Ils ont dû se trouver déconcertés quelques minutes parce qu’il ne va pas souvent dans la dentelle… Mais on s’y fait vite.

À travers son discours parfois irrévérencieux, Peter McLeod, tel un éditorialiste, fonce dans le tas. Les assistés sociaux de père en fils, les accommodements (raisonnables ou pas), la vie de couple, les « métrosexuels », même l’émission Décore ta vie du Canal Vie y passent.

Il avoue n’avoir aucune affinité avec Internet et les nouvelles technologies, mais à plusieurs reprises, McLeod se sert de la vidéo pour nous montrer des tranches de vie, son enfance et même ce qu’il proposera à la télé comme hommage posthume au bulletin de nouvelles lorsqu’il décédera. L’humoriste s’explique mal comment un hommage d’une demi-heure sur une personnalité connue peut être mis en ondes… seulement quinze minutes après sa mort!

Cru, vulgaire, caustique, cherchez les synonymes, ils peuvent s’appliquer. Il a dit d’entrée de jeu qu’il lui serait difficile d’être plus « heavy » que le sont devenus les jeunes d’aujourd’hui avec Internet. Pourtant, de fil en aiguille, il y parvient !

Par contre, McLeod n’entre pas dans la facilité. L’humoriste ricaneur nous livre quelques leçons sur la vie qui n’ont rien de banal.

Son spectacle « 3e round » n’a pas manqué de punch !

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires