Travaux routiers annoncés à Lac-à-Beauce

Par Francine Beaupre

Julie Boulet, ministre responsable de la région et ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale annonçait ce lundi, au nom du ministre délégué aux Transports Normand MacMillan, la stratégie d’interventions sur la route 155 Sud pour les années à venir. Le coût estimé de façon préliminaire se situe à hauteur de 32 M$.

Au ministère des Transports, on en a profité pour analyser globalement ce qui reste à faire sur la route 155 Sud. «Trois de ces interventions se feront à court terme», précisait la ministre Boulet qui rappelait aux gens que depuis 2003, son gouvernement avait investi 205 M$ sur la route 155. «Malgré cela, j’estimais qu’il restait des choses à faire. J’ai demandé à ce qu’on identifie les points névralgiques qui devraient être corrigés ou améliorés. Après avoir rencontré tous les maires des municipalités sur la route 155 Sud, on a dressé un plan pour une stratégie d’intervention», expliquait Mme Boulet.

Il s’agit, dans le secteur de La Tuque, du réaménagement géométrique de l’intersection 155-Route de l’Église dans le secteur du Lac à Beauce. Située juste à côté de l’église St-Éphrem de Carignan au kilomètre 103, cette intersection peut être problématique et potentiellement dangereuse. La route sera élargie du côté ouest et les coûts sont estimés à 5 M$. «Le projet est avancé, on est à l’étape des plans et devis et dès 2012, les travaux débuteront» précisait le directeur régional.

Du kilomètre 20 au kilomètre 24, à la hauteur de Saint-Roch-de-Mékinac, le Ministère des Transports (MTQ) effectuera des corrections au profil de la route qui sera relevé ainsi qu’aux courbes. «Il y a présentement une voie de dépassement à la hauteur du camping, mais elle est trop courte. On va donc revoir un nouveau corridor, rentrer la route plus vers l’est et rehausser la voie», précisait Richard Dionne, directeur régional au MTQ.

Finalement, le MTQ fera le réaménagement géométrique de l’intersection avec la 90e avenue à St-Georges-de-Champlain. «Cette intersection est problématique en ce sens que, s’il y a accidents, ce sont des collisions à 45 degrés qui sont beaucoup plus dommageables. Il y a là un fort achalandage», expliquait M Dionne. Le réaménagement consiste en la construction d’un carrefour giratoire.

Stratégie d’intervention.

En tout, ce sont neuf sites qui ont été identifiés pour la stratégie d’intervention. Moins problématiques, les travaux sur ces sites se feront dans les années subséquentes. Ainsi, à La Tuque, des travaux de correction du profil seront faits au kilomètre 107 et on stabilisera les talus aux kilomètres 106 et 107. Du kilomètre 89 au kilomètre 99, on corrigera des courbes, on améliorera le drainage et on aménagera une voie de dépassement. Dans la municipalité de Trois-Rives, on corrigera des courbes entre le kilomètre 58 et 60. Du kilomètre 28 à 30, il y aura correction de profil et de courbes. Finalement, à Grandes-Piles on réaménagera l’entrée nord de la zone urbaine pour favoriser une diminution de vitesse. «Toutes ces interventions nous permettent de consolider la position stratégique qu’occupe la route 155 dans notre région», concluait Mme Boulet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires