Tique d’hiver de l’orignal: l’aide des chasseurs demandée

Par superadmin
Tique d’hiver de l’orignal: l’aide des chasseurs demandée
La tique d'hiver est un parasite qui peut affecter les orignaux et que l'on peut retrouver dans plusieurs régions du Québec.  

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs sollicite la collaboration des chasseurs afin de poursuivre son projet de suivi de la tique d’hiver de l’orignal amorcé l’an dernier.

La tique d’hiver est un parasite qui peut affecter les orignaux et que l’on peut retrouver dans plusieurs régions du Québec. On pourrait en voir de plus en plus dans un avenir rapproché puisque les conditions climatiques favorisent sa présence.

Lors de la période de chasse, des spécialistes du Ministère effectueront un bref examen du pelage de certains orignaux, à la recherche de tiques. Cette collecte de données se tiendra dans différentes stations d’enregistrement du gros gibier dans tout le Québec et permettra au Ministère de documenter la répartition géographique du parasite. De plus, elle permettra de suivre l’évolution du taux d’infestation des orignaux au fil des ans.

En cette période de l’année, les tiques d’hiver quittent la végétation pour s’agripper aux orignaux et demeureront accrochées aux orignaux jusqu’au printemps. Bien que des cas de mortalité des bêtes associés à la tique d’hiver aient été observés au Québec au cours des dernières années, rien n’indique que celles-ci soient affectées de façon préoccupante. La tique d’hiver n’est pas reconnue comme étant un vecteur de maladies infectieuses pour l’humain et ne représente pas un risque pour la santé des chasseurs.

Pour signaler un orignal malade ou au comportement inhabituel, les citoyens peuvent s’adresser aux services à la clientèle au 1 877 346-6763. (JC)

Source: Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires