Symposium forestier les 8 et 9 mai

Par Francine Beaupre
Symposium forestier les 8 et 9 mai

Symposium. Le Symposium forestier qui se tiendra les 8 et 9 mai prochain promet d’être des plus intéressants. Portant sur l’emploi, la main-d’œuvre et la formation, ce symposium mettra en contexte la mise en œuvre du nouveau régime forestier.

Patrice Bergeron, directeur forestier et au développement économique est enthousiaste. «La relance est en place dans le milieu forestier, mais on rencontre toujours des défis importants au niveau de la transformation. Le nouveau régime forestier a amené de nouvelles façons de faire et ç’a créé un impact sur la main d’œuvre», relate-t-il.

Il faut dire que la crise dont sort à peine l’industrie forestière en a découragé plus d’un. «La baisse constante des inscriptions dans les programmes forestiers, l’intérêt stagnant de la main-d’œuvre, des jeunes et de la population pour cette filière ont convaincu notre comité de choisir la main d’œuvre et la formation comme principal défi du secteur forestier et thème de ce symposium», mentionne l’ingénieur forestier de formation.

C’est grâce à la collaboration d’Emploi-Québec, de la Conférence régionale des élus, de l’UQTR, de la Commission scolaire de l’énergie, du Centre local d’emploi, de Ville La Tuque, de la SADC, de l’EFLT, du Groupe Remabec et de la Chambre de commerce que ce symposium sera présenté. «L’Association forestière de la Vallée du Saint-Maurice (AFVSM) est responsable de l’organisation de ce colloque, mais le comité local l’a vraiment orienté dans ses choix», précise M. Bergeron.

Le 8 mai, en avant-midi, trois conférences seront présentées sur les enjeux liés à la main d’œuvre. Les conférenciers, qui proviennent de milieux différents, viendront parler d’innovations en matière d’entrepreneuriat forestier. La famille Carrier, une famille d’entrepreneurs forestiers d’ici, viendra d’ailleurs témoigner sur les façons novatrices qu’ils utilisent pour poursuivre. Jeannie, Benoit et Francis témoigneront de leur expérience et de la relève qu’ils assurent dans l’entreprise de leur père Nil-A. Carrier. «Ils sont un modèle de transfert de connaissance. Nous connaîtrons la vision, les besoins et les attentes des travailleurs forestiers», souligne le directeur. Bien entendu, l’impact du travail saisonnier sera aussi abordé.

«Un panel de discussion réunissant six grands partenaires du milieu forestier aura lieu en après-midi sous la gouverne du réputé politologue Luc Bouthillier. Les défis du nouveau régime forestier et son impact sur l’emploi et la main d’œuvre feront partie des discussions», ajoute M. Bergeron.

Le 9 mai les participants auront la possibilité de se familiariser avec sept projets novateurs du Haut St-Maurice par le biais de trois circuits terrain. Finalement, l’Institut Dale Carnegie a mandaté un de ses conférenciers qui présentera des outils essentiels pour augmenter la productivité des employés et améliorer leur engagement.

«On a eu un comité hors pair. On a tous travaillé main dans la main et nous sommes bien fiers de ce que nous présenterons», concluait M. Bergeron.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires