Steven Veilleux: en route vers la LNH?

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

L’an dernier, Steven Veilleux défendait la cage des Loups de La Tuque. Le cerbère de 6 »1 a fait bonne impression chez les Tigres de Victoriaville de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). En plus de connaître un début de saison rêvé, son nom apparaît sur la liste préliminaire de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH) en vue du repêchage de juin prochain.

Une étoile est née?

Veilleux s’est vu décerner une des trois étoiles de la semaine dans la LHJMQ. En deux départs, il a signé 2 victoires dont une par jeu blanc. Il a repoussé 43 des 44 rondelles dirigées vers lui et signé un blanchissage. Il est le meneur de la ligue avec une moyenne de buts alloués de 0,50. Son pourcentage d’efficacité se situe à .977. L’ancien Loups est heureux de son début de saison: «Quand je suis arrivé à Victoriaville, j’ai joué plusieurs parties présaisons et j’ai connu un très bon camp. Les Tigres ont amené un troisième gardien, mais malgré l’adversité, j’ai continué de bien faire et de prouver que je peux gagner à ce niveau-là. J’ai réussi à faire l’équipe.»

Derrière Brandon Whitney

Veilleux connaît bien son rôle: «Je sais que Whitney (Brandon, repêché par les Black Hawks de Chicago) est le gardien numéro 1. Je crois que de détenir le second rôle, c’est loin d’être mauvais. Il faut tous passer par là pour connaître du succès. Quand j’aurai l’occasion de jouer, je vais tout donner. Il faut toujours essayer de forcer la main du coach pour te faire jouer dans le but d’aller chercher le plus de départs de possibles.»

Son nom sur la liste LNH

Malgré que son nom se retrouve sur la liste préliminaire de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH), le gardien de 18 ans garde les deux pieds sur terre: «Moi je suis humble face à ça. Je ne suis pas quelqu’un qui va se vanter. J’ai encore bien des choses à prouver et je dois continuer de démontrer que je peux devenir gardien partant. Même si je suis derrière Whitney (Brandon), les dépisteurs savent mon rôle et savent que c’est lui le numéro 1 alors je vais tout donner à chaque fois que j’en aurai la chance pour continuer de montrer ce que je peux faire.»

La Tuque

L’an dernier, Veilleux s’alignait avec les Loups de La Tuque et ce fut une belle expérience selon lui: «Je dois beaucoup aux Loups. Comme je partais du Midget AA, les Tigres m’ont demandé de me rapporter à La Tuque et ce fut une belle chance pour moi. Après ma première pratique, j’ai eu de bons mots de la part de Rick (Lalonde, entraîneur des Loups l’an dernier). On se rejoignait sur le plan de la force de caractère et du leaderhsip. J’ai adoré travailler avec Rick Lalonde. J’avais des amis à La Tuque que j’ai dû quitter, mais j’ai bien aimé mon temps là-bas et les gens étaient tellement sympathiques.»

Le portier des Tigres poursuit présentement ses études à Victoriaville et aimerait se diriger dans le domaine de la construction, ou encore, comme professeur d’éducation physique ou entraîneur de gymnase. Par contre, son but ultime demeure de gravir les échelons dans le hockey professionnel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires