Stéphanie Côté fracasse de nouveaux records mondiaux

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

COMPÉTITION. Stéphanie Côté a de nouveau dominé aux épreuves de sa catégorie à l’Ironfest, compétition provinciale de powerlifting présentée à Sherbrooke. Elle en a profité pour réécrire le livre des records, dont trois autres de types mondiaux.

Stéphanie s’est aussi mérité le titre de «Leveur de la journée» chez les dames. Ce trophée résulte d’un calcul de charges soulevées par rapport au poids du participant.

En novembre dernier, la Trifluvienne avait fracassé quelques records dans sa catégorie, soit 290 livres au Squat (record canadien), 175 livres au Bench Press (record canadien), 310 livres au Deadlift (record canadien) et 775 livres cumulées des trois épreuves (record mondial).

Elle a remis ça à Sherbrooke!

«Je voulais aller plus loin et plus haut alors j’avais augmenté mes charges. Je le faisais pour m’améliorer moi et non pour viser les records. On n’avait pas regardé les records avant la compétition. On n’a regardé que le matin de la dernière journée alors je me suis essayé lors de mes troisièmes essais», explique Stéphanie Côté.

«Au Deadlift, le plus haut avait 360 lbs alors j’ai réussi 370 lbs, ce qui est un nouveau record canadien. Je l’avais fait une fois en entraînement! Au Bench Press, j’ai atteint le 187,5 lbs (l’ancien record mondial était de 185 lbs par une Ukrainienne). Puis j’ai réussi 320 lbs au Squat (l’ancien record mondial était de 300 lbs détenu par une Américaine)», confirme l’athlète trifluvienne.

Elle aussi amélioré son propre record mondial avec une somme de 877,5 livres cumulées des trois épreuves.

«Je suis très satisfaite de ma prestation. J’ai augmenté de 102,5 livres de plus que la dernière fois, et ce dans une espace de quelques mois. Je suis encore sur un nuage et surtout très contente d’avoir travaillé fort et de récolter le fruit de mes efforts. Je voulais tout améliorer et battre mes records personnels. C’est mission accomplie en laissant à la fois plus de marques au niveau mondial», confie-t-elle fièrement.

La suite?

Prochaine épreuve au programme: les Jeux mondiaux de policiers et pompiers qui auront lieu l’été prochain en Virginie.

«J’ai regardé les records pour me donner une petite idée, mais je n’ai pas vu toutes les charges. Je n’ai vu que les résultats de 2013 et ça ressemble à mes charges alors ça m’encourage. Je veux lever encore plus haut!»

«Au Deadlift, j’aimerais bien me rendre à 400 lbs. Au Bench Press, je peux encore m’améliorer. Je sais que j’ai manqué un essai à Sherbrooke et que j’aurais pu avoir la chance d’augmenter ma charge. Je vais me reprendre! Ce sera les deux épreuves auxquelles je vais participer et je vise une médaille, c’est certain. J’ai de bonnes chances de performer.»

Juillet

Les Mondiaux auront lieu du 26 juin au 5 juillet. Les compétitions de Push Pull seront présentées du 2 au 4 juillet. La femme forte de Trois-Rivières s’entraîne à raison de quatre jours par semaine, d’une heure et trente minutes à deux heures par séance. «C’est une formule qui fonctionne très bien avec mon entraîneur Patrick Lemieux», conclut-elle.

Aussi à lire : http://www.lhebdojournal.com/Sports/2014-11-26/article-3952668/Stephanie-Cote-passe-a-lhistoire/1

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
gilbert michaud
gilbert michaud
4 années

congrats