Sophie Gagnon collectionne les Top-10

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Sophie Gagnon collectionne les Top-10
La Trifluvienne Sophie Gagnon a de nouveau brillé en terminant au 2e rang

CULTURISME. Sophie Gagnon a connu une excellente saison 2015. Après avoir déniché le deuxième rang de la compétition provinciale APQ (Association des physiques québécois) de bikini-fitness à Laval, elle a réussi deux Top-10 lors de Championnats canadiens, soit une 9e place à Halifax et une 10e place à Toronto. Son prochain test: une compétition en Ohio.

En effet, le 22 août dernier, la Trifluvienne se présentait au Canadian Natural Championships, à Toronto.

«Ça s’est très bien passé! Nous étions plus nombreuses qu’à Halifax dans ma catégorie et j’ai réussi un autre Top-10. Ce fut très agréable comme compétition», confie-t-elle.

Du 3 au 6 mars aura lieu le «Arnold Classic Amateur», dont le président n’est nul autre qu’Arnold Schwarzenegger.

«J’ai bien hâte de m’y rendre! Je serai en compétition les 3 et 5 mars. C’est une compétition de niveau internationale alors il y aura des filles de partout dans le monde», explique l’athlète de 25 ans.

«J’y vais sans me donner trop d’objectifs et surtout pour l’expérience. C’est un évènement cool à vivre et dynamique. Ça va également me permettre de voir je me situe où par rapport aux autres filles des autres pays et ça va me donner une bonne idée du calibre.»

Préparation ardue

Le sport de bikini-fitness demande beaucoup de discipline dans la préparation de ses athlètes.

«Il faut augmenter la cadence dans les mois précédents la compétition. Il faut diminuer le plus possible le taux de gras dans le corps. Je dois m’entraîner une quinzaine d’heures par semaine et ça va très bien pour moi chez Cité en forme et appuyée par Popeye’s Suppléments», confie-t-elle.

«Même chose du côté de la nutrition! Il faut manger de bons repas aux trois heures, six fois par jour. Il faut être discipliné par contre! On mange de bonnes choses et énormément de protéines. Il faut donc manger beaucoup de viandes, de noix, d’avocats et des huiles. Tout ça sur une période de trois mois, environ.»

En mars prochain, Sophie Gagnon en sera donc à sa troisième compétition de niveau nationale/internationale. Pour suivre les activités de la Trifluvienne, il est possible de la faire via sa page Facebook d’athlète au: https://www.facebook.com/sophiegagnonathlete?fref=ts.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires