Santé en vrac se prépare à ouvrir ses portes

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Santé en vrac se prépare à ouvrir ses portes
Elisa Labrecque

ENTREPRISE. Une nouvelle boutique, dédiée à l’alimentation et aux produits cosmétiques naturels, Santé en vrac, ouvrira ses portes en décembre, dans les anciens locaux de la Boutique Gourmande d’Amalthée, au 332, St-Joseph.

Elisa Labrecque, Francine Simard et Cathy Tremblay sont trois jeunes femmes d’affaires de La Tuque passionnées de santé, de bonne alimentation, de cosmétiques et de produits naturels. Toutes trois ont déjà quitté La Tuque pour une courte ou plus longue période mais elles ont ce point en commun : elles ont fait le choix d’y revenir. «Il y a plus de six ans que je souhaitais ouvrir mon propre commerce. Mais j’ai un peu mis de côté mon rêve professionnel pour consacrer le temps nécessaire à ma famille, puisque j’ai trois enfants», indique d’entrée de jeu Mme Tremblay. Cette bio cosméticienne possède un bagage impressionnant d’expérience qu’elle souhaite mettre au profit des latuquois. Cathy Tremblay, qui a quitté La Tuque pendant quatre ans a notamment été maquilleuse de télévision aux studios de TQS et Radio-Canada et a occupé des emplois comme cosméticienne. « Je souhaite offrir des produits qui ne contiennent pas d’agent toxique, des produits qu’on ne retrouve pas encore à La Tuque», indique Mme Tremblay, heureuse d’enfin réaliser son rêve. Quant à elle, Elisa Labrecque a vécu une dizaine d’années dans la région de Montréal. Comme Cathy Tremblay, cette naturopathe a toujours su qu’un jour, elle reviendrait vivre en Haute-Mauricie, là où elle se sent chez elle. Leur future clientèle sera composée de gens qui souhaitent se tourner vers une alimentation naturelle et biologique. La farine, les noix séchées, céréales, épices, tisanes sont au nombre des produits qui seront offerts chez Santé en vrac. Mais il y aura beaucoup plus, puisque les jeunes femmes d’affaires veulent être à l’écoute des besoins de la clientèle afin de faire évoluer leur entreprise. Elles souhaitent se tourner vers les produits locaux. « Nous aurons une zone de magasin, mais aussi une zone de service», font-elles savoir, en référence à des cours et conférences qui seront donnés, soit sur les cosmétiques ou encore sur la bonne alimentation et produits naturels. Leur souci de la sauvegarde de l’environnement ira même jusqu’à inviter les clients à apporter leurs bidons vides pour faire le plein de produits parmi la vaste gamme de savons qu’elles souhaitent offrir. Leur associée, Francine Simard, opère déjà la boutique L’Étourdie, tournage sur bois et ses créations pourront être vues sur place. Elle donnera un coup de pouce à l’administration de l’entreprise. En attendant la date d’ouverture de Santé en vrac, Mmes Simard, Tremblay et Labrecque mettent l’épaule à la roue pour préparer leur nouveau local.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires