Saison calme à la SOPFEU

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Saison calme à la SOPFEU
La SOPFEU constate que moins d'incendies forestiers ont éclaté cette année.

INCENDIES FORESTIERS. La pluie a parfois du bon. Si on a l’impression que le soleil nous a manqués au cours de la saison estivale, les forêts, elles, ne s’en plaignent pas.

Effectuant le bilan de la saison 2016, qui a pris fin à la mi-novembre, la SOPFEU recense très peu d’incendies forestiers survenus tant sur le territoire de la Haute-Mauricie, que dans l’ensemble du Québec.

Durant la période estivale, 10 feux ont affecté 16,3 hectares de forêt en Haute-Mauricie. Aux dires de Josée Poitras, agente d’information à la base de Roberval de la SOPFEU, les causes de ces incendies sont très variées.

« Il y avait du brûlage de rebuts, un article de fumeurs, la foudre (pour un incendie), un feu de joie et une bâtisse qui a été la proie des flammes». La majorité de ces incendies ont éclaté dans le territoire de l’unité de gestion Windigo.

Ainsi, pour le Haut-St-Maurice, la moyenne des 10 dernières années s’établit à 12 incendies qui affectent un peu plus de 3114 hectares de forêt.

Même constat dans l’ensemble du Québec pour 2016 : on recense 501 incendies qui ont brûlé 755 hectares de boisé. La moyenne des 10 dernières années au Québec parle de 497 incendies, pour 62 138 hectares de forêt.

«C’est la météo qui nous aidés cette année à protéger la forêt contre le feu, poursuit Josée Poitras. Souvent, quand on parle d’incendies qui sont très ravageurs, c’est lorsque la sécheresse est au rendez-vous, mais cette année, on n’a pas connu des périodes de sécheresse».

Peu d’incendies ces dernières années

Depuis trois ans, le nombre d’incendies est très bas.  Il faut remonter à 2008, pour connaître la saison la plus basse des dernières années. 189 incendies avaient alors été combattus dans l’ensemble du Québec, pour 132 hectares de forêt. En 2015, 365 incendies ont détruit 399 hectares de boisé alors que  247 incendies ravageaient  414 hectares, en 2014.

Si la saison de protection des forêts se termine le 15 novembre, ça ne pas dire que la SOPFEU cesse ses activités. Elle met alors à jour des rapports, prépare ses activités de prévention et forme ses équipes en vue de la prochaine saison d’activité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires