Sacki Carignan Deschamps représentante du Bloc québécois

Par superadmin
Sacki Carignan Deschamps représentante du Bloc québécois

POLITIQUE. Les membres du Bloc québécois du comté de Saint-Maurice/Champlain ont arrêté leur choix sur Sacki Carignan Deschamps afin d’être la candidate pour les prochaines élections fédérales.

«C’est un grand honneur pour moi et je tiens à remercier les membres du Bloc québécois pour la confiance qu’ils m’ont accordée. Je travaillerai sans relâche pour me montrer à la hauteur de leurs attentes, a déclaré Mme Carignan Deschamps. Nous avons beaucoup à faire pour regagner l’appui des gens de Saint-Maurice – Champlain et c’est avec conviction que je m’y appliquerai dès maintenant.»

Titulaire d’un baccalauréat en sociologie et d’une maîtrise en études internationales, Sacki Carignan Deschamps a terminé sa scolarité doctorale en sociologie, à l’Université Laval. Elle a effectué plusieurs séjours anthropologiques à l’étranger. Elle travaille présentement dans une commission scolaire crie, à la Baie James, de même que pour le Centre de santé et de services sociaux de la Baie-James, bien qu’elle demeure à Grand-Mère.

Le chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, a salué l’arrivée de Sacki Carignan Deschamps au sein de l’équipe des candidates et de candidats du Bloc Québécois. «Sacki incarne des valeurs chères au Bloc Québécois, telles que l’engagement et le dépassement. C’est quelqu’un qui a à cœur les intérêts de sa région et, plus largement, ceux du Québec tout entier. Son élection comme candidate est une excellente nouvelle pour le Bloc Québécois et pour les gens de Saint-Maurice – Champlain. Bienvenue dans l’équipe, Sacki!»

«Les partis fédéralistes sont déconnectés des intérêts et des valeurs du Québec. Qu’on pense aux dossiers du pipeline de TransCanada, des chantiers navals, du financement inadéquat de l’industrie forestière ou manufacturière au Québec relativement à celui des pétrolières de l’Ouest et de l’automobile en Ontario, ou encore des services publics à visage découvert. Nous ne sommes plus représentés à Ottawa. Nous avons besoin d’une voix forte pour nos intérêts, d’une voix forte pour l’indépendance et d’une voix forte pour nos régions. Avec des gens comme Sacki Carignan Deschamps pour qui c’est le Québec d’abord, le Québec tout le temps, nous aurons notre voix», a conclu Mario Beaulieu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires