Punaises de lits à Villa Soleil

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

SANTÉ. Depuis le printemps dernier, la résidence pour personnes retraitées Villa Soleil se retrouve avec un problème de punaises de lits dans certaines de ses chambres. Toutefois, assure la direction de l’établissement, le problème serait tout près d’être définitivement enrayé.

La directrice de la résidence Villa Soleil, Danielle Mador, affirme que l’entreprise n’a jamais caché le problème de punaises de lits qu’a vécu l’établissement. «Il y avait une affiche à l’entrée prévenant les visiteurs et donnant des indications », a-t-elle indiqué à TC Média. Toutes les familles des résidants ont été prévenues des mesures à prendre.

Selon elle, c’est une résidente de Shawinigan qui aurait amené par mégarde les bestioles indésirables avec elle. Cette résidente aurait quitté l’établissement depuis.

«C’est énorme, toutes les mesures que nous avons mises en place», observe Mme Mador. Outre des précautions prises sur des coussins et le mobilier, des vêtements ont aussi été passées à la laveuse et à la sécheuse avant d’être placés dans des sacs hermétiques. On n’a pas demandé aux résidents de changer leur mobilier. Par contre, des housses de protection ont été placées sur les matelas, des coussins ont été lavés et passés à la sécheuse pour tout enrayer.

Un exterminateur s’est rendu sur place pour enrayer les punaises de lits. Un autre exterminateur a été embauché par Villa Soleil, sur une base permanente, afin de faire des vérifications préventives aux trois mois pour s’assurer qu’on n’en retrouve pas de nouveau dans l’établissement. Toutes les chambres ont été passées au peigne fin dans un travail colossal pour en venir à bout.

Mme Mador assure que les résidents de Villa Soleil, dans l’ensemble, n’ont pas été traumatisés par cet épisode: «Plusieurs avaient déjà connu cela dans leur jeune temps».

L’entreprise a très bien collaboré

Christine Douville, Conseillère en communication à l’Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, a indiqué à TC Média que Villa Soleil a très bien collaboré pour enrayer les punaises de lits qui se trouvaient dans une douzaine des 44 chambres de l’établissement.

Mme Douville a expliqué que dans le cas d’une telle infestation, on ne peut pas crier victoire avant une période de quatre semaines, après qu’on ait vu les dernières punaises de lits. On en est encore à la troisième semaine.

«Quand survient une infestation de punaises de lits dans un établissement, le CSSS est tout de suite impliqué. Une équipe a apporté son soutien pour que les bonnes méthodes soient mises de l’avant», précisait Mme Douville.

«Le problème n’est pas encore tout-à-fait réglé, mais c’est une belle coopération de la part de tout le monde», a-t-elle conclu.

Selon le ministère de la Santé, les punaises de lit sont actives surtout la nuit. Elles vivent principalement dans la chambre à coucher. Elles fuient la lumière et s’abritent dans des endroits sombres, étroits et peu accessibles. Elles peuvent mesurer entre 4 et 7 mm.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires