Prix prestigieux décerné à Philippe Arseneault

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Prix prestigieux décerné à Philippe Arseneault

Le Latuquois Philippe Arseneault a reçu un prix important pour l’écriture de son premier roman Zora. Un conte cruel. Les membres du jury l’ont nommé comme récipiendaire du prix Robert-Cliche 2013, ainsi que la bourse de 10 000$ s’y rattachant, en plus de la publication de son roman chez VLB éditeur.

Le jury, présidé par Colette Lens, rédactrice en chef du défunt magazine Entre les lignes, entourée de l’auteur-compositeur-interprète Thomas Hellman et de la libraire Manon Trépanier, de chez Alire, a couronné Zora. Un conte cruel, un premier roman d’une indéniable qualité littéraire. Le jury de cette année est encore une fois unanime : «Ce livre est un chef-d’oeuvre, un immense plaisir de lecture et l’œuvre très travaillée, maîtrisée, d’un réel écrivain. On y entre pour ne pas en sortir, on se délecte de la gourmandise, de la violence et de l’humour qui en marquent chaque page.»

Actuellement au pupitre à La Presse, Philippe a été un rouage important à l’Écho de La Tuque comme pigiste au cours des années 2012 et 2013. «Je suis doublement heureux. C’est déjà une grande fierté de réussir à faire publier un roman. Ça l’est d’autant plus que ce roman est porté par un prix littéraire. Sur le plan de la visibilité, c’est un petit «coup de gaz» supplémentaire. Il y a un peu de la Haute-Mauricie dans ce livre. L’histoire se passe en Finlande, dans une forêt hostile, noire, mais aussi d’une espèce de beauté sombre et majestueuse. Je ne la décrivais jamais sans avoir en tête des images des forêts autour de La Tuque, où j’allais chasser avec mon père quand j’étais enfant», souligne Philippe Arseneault.

C’est lors de son périple de neuf ans en Chine que le Latuquois a rédigé ce premier roman.

Zora. Un conte cruel

Voici un conte cruel qui tient autant de Rabelais que de Perrault : près de 500 pages touffues et bien tassées qui nous font connaître un univers inquiétant, étrange et fabuleux rappelant les fables de notre enfance, ou encore certaines séries télé fantastiques. Les nombreux personnages de ce roman prennent vie grâce à une langue riche et savante qui épatera les lecteurs, comme elle a conquis le jury du prix Robert-Cliche. Philippe Arseneault relate, avec une érudition et un humour sans pareils, les aventures des habitants d’un coin perdu de la Finlande dans ce roman exceptionnel inspiré de la mythologie nordique.

Prix Robert-Cliche

Le prestigieux prix pour la relève du roman québécois, créé en 1979, a aidé à lancer la carrière de plusieurs auteurs importants de notre littérature, dont Michel Désautels, Gilles Jobidon, Mylène Gilbert-Dumas, Madeleine Monette, Robert Lalonde et Chrystine Brouillet. De nombreux lauréats ont également vu leur talent confirmé par d’autres récompenses.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires