Possibilité de grève à l’usine de La Tuque

Par superadmin
Possibilité de grève à l’usine de La Tuque

M. Pacarar, bravo pour votre transparence et votre tact. Durant les 38 ans que j’ai travaillé à l’usine, je ne me rappelle pas d’avoir connu un gérant avec une si belle personnalité.

Local #530 et #27…

Félicitations pour votre article qui n’insulte personne et n’est pas grossier.

Fondateurs du local # 34…

Je respecte beaucoup M. Roger haché et ses compagnons qui ont fondé ce syndicat. Roger haché était un dur négociateur, mais savait le faire au bon moment.

Usine de La Tuque

1- La compagnie est américaine et nous savons tous que le protectionnisme est fort aux États-Unis.

 

2- Il y a 10 ans, on avait l’exclusivité pour certains grades de papier. Plus maintenant, la compétition s’est ajustée en conséquence. L’article de M. Pacarar reflète très bien la réalité.

 

3- On a donné notre superbe rouleau de couchage à West Point. Allumer vos l8umières avant qu’il ne soit trop tard.

 

4- Je me rappelle encore de l’annonce soudaine de la fermeture de l’usine de Trois-Rivières. C’était juste avant les Fêtes en 1991. En 1992, on a appris que le choix s’était fait entre La Tuque et Trois-Rivières.

Régime de retraite des employés-cadres et syndiqués d’emballages Smurfit-Stone Canada

En 2007, le régime de retraite des cadres a été fusionné à celui des syndiqués d’emballages.

 

1- Le nombre de participants a diminué de beaucoup dû aux coupures de personnel et fermetures d’usines.

 

2- Au 1er mars 2009, le régime était solvable à seulement 69,6 %, un déficit d’environ 138 millions $.

 

3- En 2009, le régime a été déficitaire de 6,6 millions $ malgré des revenus très élevés de rendement à 13,4 %.

 

4- La cotisation annuelle de Smurfit-Stone pour service passé sert à combler les déficits du régime de retraite. En 2008, sa cotisation pour service passé a été de 18 millions $. Environ 69 700 $ par participant actif. En 2009, sa cotisation pour service passé a été de 3,1 millions $. Environ 15 500 $ par participant actif.

 

5- Pour 2010, il y a un compromis pour sa cotisation pour service passé. Un paiement entre 0,29 $ à 0,32 $ de créance selon le rajustement final des réclamations des créanciers par le contrôleur. Malgré ce compromis, le déficit devrait être comblé au fil du temps. Fil du temps??? (Le régime est réajusté tous les 3 ans).

Futur de l’usine de La Tuque

1- Dans un marché très compétitif et avec un dollar fort, qui pourrait vouloir acheter une usine ne produisant pas de produits spéciaux, et qui a un déficit de plus de 138 millions $ dans ses régimes de retraite?

 

2- Comme la compagnie Smurfit-Stone vient à peine de sortir de sa faillite, il est impensable qu’on ait songé à faire une grève. C’est complètement illogique.

 

3- Depuis 2005, Smurfit-Stone a fermé trois usines (Bathurst, New-Richmond et Portage-du-Fort en 2008) ce qui a coûté environ 35 millions $ (environ 7,8 % en solvabilité) à notre régime de retraite.

 

4- Smurfit-Stone a clairement spécifié que les offres étaient finales et a cessé complètement les négociations. Le message est pourtant très clair : VOTRE SURVIE EST ENTRE VOS MAINS.

 

Sans être alarmiste, «de la manière de penser de plusieurs», je commence à envisager qu’un jour pas très lointain, ma pension subira une baisse entre 30 à 40 %. Bravo pour les supposés sauveurs des acquis.

 

Norbert Desbiens, retraité de l’usine

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires