Portes ouvertes à la fourrière municipale

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

La fourrière municipale située au 700, chemin des Pionniers, qui est administrée par l’entreprise Formation Manon Morissette Enr., tiendra une journée portes ouvertes au cours de la journée de samedi, de 10h à midi, et de 13h à 17h. Les gens pourront même voir une démonstration de dressage de 10h30 à 11h.

Depuis un an, la fourrière municipale est dirigée par Manon Morissette, qui est diplômée en comportement animal, pour un contrat valide jusqu’en 2014. L’objectif premier d’une fourrière municipale est de contrôler les animaux errants. «En plus, on doit répondre pour les appels concernant les animaux qui dérangent, pour des attaques entre animaux, et même pour les propriétaires qui ne ramassent pas les excréments de leur chien que ce soit sur un terrain public ou privé», explique Manon Morissette.

En plus des services de fourrière, Mme Morissette offre aussi les services de gardiennage, de dressage et de thérapie à domicile. Les gens qui veulent adopter un chat ou un chien abandonné peuvent le faire en se rendant sur place. Pour le signalement d’un animal en liberté, il faut appeler au 819 523-7182.

Notons que les installations de la nouvelle fourrière sont en haut des normes provinciales. «Mme Morissette est associée avec la ville depuis un an et nous sommes satisfaits de ses services, commente le maire Normand Beaudoin. La fourrière municipale est moderne et les animaux y sont bien traités.»

La municipalité rappelle aussi à la population que le fait d’adopter un chat ou un chien est un geste important qui doit être réfléchi, car beaucoup d’animaux sont abandonnés. Encore plus à l’approche de la période des déménagements. Il en coûte 54 000$ par année à la Ville pour tenir la fourrière municipale et les coûts pourraient être moindres si moins d’animaux étaient laissés à l’abandon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires