Plus de service de police autochtone à Opitciwan

Par Francine Beaupre
Plus de service de police autochtone à Opitciwan
Depuis le 1er avril

Depuis 0 h 1 le 1er avril dernier, la Sûreté du Québec assure la couverture policière dans la communauté atikamekw d’Opitciwan. Le conseil de bande se réunissait en matinée puis tenait une assemblée générale de ses membres le 2 avril en après-midi pour établir une marche à suivre pour la suite des choses.

Puisque l’entente concernant la couverture policière par le service de police d’Opitciwan n’a toujours pas été reconduite, les policiers atikamekws ont été mis en arrêt de travail. Il a donc fallu que des agents de la Surêté du Québec (SQ) prennent la relève.

« Nous étions dans la communauté depuis le jeudi 28 mars, car on avait reçu une demande d’assistance comme c’est souvent le cas lors de fériés puisque plus de gens se retrouvent dans la communauté », précisait Hélène Nepton de la Sûreté du Québec du Saguenay-Lac-Saint-Jean. « Dimanche, nous avons augmenté les effectifs pour suffire à la tâche », ajoutait Mme Nepton.

Pour le moment, rien de fâcheux n’est à déplorer dans la communauté. « Ce week-end a été particulièrement calme. Nous n’avons pas eu d’événement majeur. Compte tenu du contexte, c’est calme. Depuis ce matin (2 avril), nous n’avons reçu aucun appel, aucune demande d’intervention », soulignait-elle, ajoutant que les gens d’Opticiwan sont habitués à la présence d’agents de la SQ sur leur territoire.

Pour la suite des choses, Mme Nepton mentionnait que les policiers en factions attendent les décisions politiques. « Si on nous demande de rester, on va rester, mais pour le moment, nous n’en savons pas plus », concluait-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires