Pierre Pacarar devient directeur général de Smurfit-Stone

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Pierre Pacarar devient directeur général de Smurfit-Stone
Pierre Pacarar est le nouveau directeur général de l’usine Smurfit-Stone à La Tuque depuis le 1er janvier dernier. (Photo collaboration spéciale)

Depuis le 1er janvier 2007, Pierre Pacarar succède Richard Tremblay au poste de directeur général de l’usine Smurfit-Stone à La Tuque.

Richard Tremblay est retourné à la direction de l’usine sœur, à West Point en Virginie. M. Tremblay occupait ce poste avant de devenir directeur de l’usine de La Tuque.

Originaire de la région de Montréal, Pierre Pacarar demeure à La Tuque depuis maintenant 5 ans. «Je ne changerais pas la façon de faire à l’usine, exprime M. Pacarar. Depuis un an, Richard et moi travaillons en équipe et je compte poursuivre le travail qui a été commencé.»

Questionné à propos de la situation de l’industrie forestière, le nouveau directeur général affirme que l’année 2007 ne sera pas différente de la précédente : les compagnies forestières doivent se resserrer la ceinture. «Nous avons le même défi en 2007 avec la valeur en hausse du dollar canadien et le carton provenant de l’Asie. La sortie du Forestier en chef, Pierre Levac, à la fin de l’automne a précisé certaines choses. On connaissait le fond de la situation, on avait un plan en conséquence, et avec ces précisions, on pourra peaufiner un nouveau plan d’action pour s’améliorer. Mais c’est prématuré de dire qu’il y a de la lumière au bout du tunnel. La restructuration de l’industrie forestière dépasse largement les limites de Smurfit-Stone.»

Hydro-Québec cible les entreprises énergivores

Depuis quelques mois, Hydro-Québec distribue des millions de dollars à des papetières voulant réduire leur consommation d’électricité. La compagnie Smurfit-Stone par exemple, recevra plus d’un million de dollars pour réduire sa consommation d’électricité dans les usines de La Tuque et de Matane.

«En participant à ce projet d’Hydro-Québec, ça nous encourage à identifier des projets pour l’économie de l’électricité. En étant moins énergivore, nous sommes plus concurrentiels avec le marché. Dans l’ensemble, nos projets qui sont présentés et réalisés visent à remplacer notre équipement par des outils à la fine pointe de la technologie», conclut Pierre Pacarar.

Selon la porte-parole de Smurfit-Stone au Québec, Mylène Labrie, la compagnie pourrait économiser 607 000$ pour les deux usines lors de la prochaine année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires