Partenariat entre l’UQTR et Ville de La Tuque

Par superadmin
Partenariat entre l’UQTR et Ville de La Tuque
Les résidus forestiers présentent beaucoup de potentiel de biomasse (Photo archives L'ÉCHO de La Tuque)

Source : Université du Québec à Trois-Rivières

Partenariat entre l’UQTR et Ville de La Tuque pour la valorisation de la biomasse forestière.

Des représentants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont rencontré récemment le maire et les conseillers de Ville de La Tuque, afin de leur présenter les meilleures avenues de développement de la biomasse forestière, présente en grande quantité sur le territoire latuquois.

 

Lors de cette rencontre, tenue le 23 avril dernier, deux représentants de l’UQTR, soit M. Patrice Mangin, directeur du Centre intégré en pâtes et papiers, et M. Jacques Bégin, cadre conseil et gestionnaire de projet à l’Institut de recherche sur l’hydrogène, ont fait part notamment du potentiel des résidus forestiers en Haute-Mauricie au conseil municipal de Ville de La Tuque. Au cours de cette présentation, à laquelle participait M. Donald Angers du Centre d’excellence en efficacité énergétique, trois projets à fort potentiel ont été analysés.

 

Bien qu’il soit trop tôt pour tirer des conclusions fermes, les élus de Ville de La Tuque se sont montrés vivement intéressés par les possibilités de valorisation et d’utilisation de la biomasse. Les trois projets potentiels discutés concernaient l’installation d’une centrale thermique, la réalisation de deux projets de démonstration de la pyrolyse ainsi que le développement des antioxydants, biocides naturels ou suppléments diététiques. Ces projets feront probablement intervenir l’École forestière de La Tuque, procurant ainsi un site exceptionnel pour la démonstration. « Par la mise en place de comités conjoints, rapprochant les chercheurs universitaires et collégiaux des besoins des régions, nous pourrons assurer un développement plus rapide et efficace des matières premières en place. Ce travail sur la biomasse forestière s’avère un pas important de revitalisation de la forêt. Les projets de démonstration proposés sont des projets clés pour la région. Nous sommes heureux de constater l’enthousiasme manifesté à la fois par nos chercheurs et les gens du milieu. Il s’agit d’un gage certain de réussite », a commenté M. Mangin.

 

Notons que l’UQTR et Ville de La Tuque ont mis en place, depuis un an, un comité conjoint impliquant des intervenants des milieux latuquois et industriels ainsi que plusieurs professeurs et chercheurs de l’université trifluvienne. Ce comité étudie différents scénarios de développement de la biomasse forestière en sol latuquois. Il poursuivra son travail au cours des prochains mois pour en venir à une recommandation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires