Parc Ducharme : Un cœur pour La Bostonnais

Par philippe_arseneault

Le Parc Ducharme est prêt. Il ne reste plus qu’à l’inaugurer ; ce sera fait le 20 mai 2013. Grosse année en perspective pour La Bostonnais, qui travaille sur ce projet depuis 2010.

« On est une petite municipalité» explique la mairesse Chantal Saint-Louis. « On s’entend que des projets comme ça, on en n’aura pas à toutes les années. »

Le parc est situé le long de la route qui relie les deux rives de la rivière Bostonnais, à la hauteur du premier pont couvert. Un centre de valorisation des arts et de l’agro-alimentaire mettra en valeur les produits locaux, notamment le miel, les bleuets et les champignons forestiers de La Bostonnais. Des œuvres d’artisanat seront en vente à la boutique Le Merle bleu. Le parc sera ouvert pendant 22 semaines chaque année (de mai à octobre). Durant la saison 2013, trois personnes y travailleront à temps plein.

Pour la mairesse Saint-Louis, le Parc Ducharme répond à deux besoins.

« D’abord, le projet a été mis en route pour faire un cœur à notre municipalité. C’est une façon d’amener les citoyens à s’impliquer dans leur municipalité. » Le parc servira de plate-forme pour le lancement de micro-industries. « On veut créer un sentiment d’appartenance. On veut aussi que les résidants s’approprient leur municipalité. »

Par ailleurs, on s’attend à ce que le parc favorise la rétention des touristes. « Ce serait le fun de garder les touristes un peu plus longtemps, par exemple une demi-journée. » Voire plus. À cette fin, le parc propose quatre espaces de camping sauvage. Ils sont situés sur le bord de la rivière, tout près du pont. Le site compte aussi un sentier pédestre d’environ un kilomètre le long duquel les marcheurs croiseront des sculptures d’oiseaux géantes, créations du Bostonnois Christian Nadeau.

Aller à La Tuque pour une pinte de lait

À l’origine, on espérait aussi que le parc attirerait des clients vers les commerces déjà installés à La Bostonnais, notamment le dépanneur qui desservait la municipalité. Or, le dépanneur a fermé alors même qu’on travaillait à l’élaboration du projet.

L’absence d’un commerce de proximité fait mal à La Bostonnais. D’abord, les résidants doivent aller à La Tuque pour acheter ne serait-ce qu’une pinte de lait. De plus, on passe à côté de beaucoup des bénéfices qu’on associait à la construction de la voie de contournement à La Tuque. « La Bostonnais, on est la porte d’entrée et de sortie de La Tuque. Que les gens passent par la voie de contournement ou non, ils sont obligés de passer par La Bostonnais. C’est sûr qu’il y aurait peut-être eu un plus gros impact s’il y avait eu un commerce, un poste d’essence, quelque chose comme ça. »

Qu’à cela ne tienne, les touristes qui visiteront le Parc Ducharme pendant la belle saison pourront acheter muffins, sandwichs et boissons froides dans le sous-sol de l’église Saint-Jean-Bosco, à un comptoir baptisé « Le Bosto ».

La mairesse Saint-Louis croit en son parc. « Moi, je suis optimiste et je me dis que c’est ça que ça prenait. Maintenant, c’est aux gens de s’approprier cet espace pour en faire quelque chose de dynamique. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires