Nouvelle surfaceuse au Club motoneige La Tuque

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Nouvelle surfaceuse au Club motoneige La Tuque
On voit Réjean Parent

MOTONEIGE. Le Club motoneige de La Tuque vient de recevoir une subvention de 125 000 $ de Développement économique Canada, pour favoriser l’achat d’une nouvelle surfaceuse et d’une dameuse.

Le porte-parole du Club motoneige, Claude Gagnon, affirme que cela facilitera encore davantage l’entretien des 540 km de sentiers interreliés qui sont sous la responsabilité du club. Les régions du Centre-du-Québec, l’Abitibi-Témiscamingue et le Saguenay–Lac-Saint-Jean croisent entre autres les sentiers du Club de La Tuque. On estime que plus de 6 000 motoneigistes les empruntent annuellement.

Le nouvel équipement, un modèle 2015, a pu être acquis grâce à l’aide de la Fédération des clubs motoneige, Ville de La Tuque et du Club motoneige lui-même qui injecte de l’argent pour effectuer l’achat. «C’est toute une machine, s’exclame Claude Gagnon. Elle est 4×4, confortable, plus performante et rend le travail plus facile». Certains diront que ce n’est pas un luxe quand on sait qu’un conducteur peut parfois passer jusqu’à 14 heures dans une surfaceuse, dépendamment des distances à entretenir.

Son conducteur, Claude Gagnon (il y a deux Claude Gagnon dans le club motoneige de La Tuque) a déjà commencé à se servir de la nouvelle surfaceuse. Elle lui a été attribuée. Il s’en sert notamment pour entretenir le secteur liant La Tuque à St-Joseph-de-Mékinac ainsi que le sentier qui traverse le centre-ville de La Tuque.

Le Club motoneige de La Tuque compte 400 membres actuellement. Selon les estimations de Claude Gagnon, c’est une excellente saison, compte tenu du peu de neige reçu. «Normalement, on se tient entre 400 et 435 membres», estime-t-il.

« Le tourisme est un secteur d’activité résolument important pour la Mauricie. En procédant à l’amélioration des tronçons des sentiers Trans-Québec #73, #83 et régional #355, le Club Moto-Neige La Tuque contribue à générer d’importantes retombées économiques », a indiqué pour sa part François-Philippe Champagne, député de Saint-Maurice–Champlain.

L’état des sentiers

Le porte-parole du Club motoneige est très satisfait de l’état des sentiers avec la neige tombée ces dernières semaines. L’hiver est arrivé tardivement mais les motoneigistes sont au rendez-vous. Il a vu des Américains dernièrement dans la région.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires