«Mon étonnement était sans borne» – Jennifer Olsen

Par Francine Beaupre
«Mon étonnement était sans borne» – Jennifer Olsen

Lors de la rencontre du conseil d’Agglomération de février, la directrice générale de la Corporation de développement communautaire du Haut-Saint-Maurice (CDCHSM) s’est indignée du refus du conseil d’appuyer un projet présenté au Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS) regroupant 9 organismes communautaires locaux.

Le projet Accès + qui visait l’amélioration des conditions de vie des personnes en difficultés par une meilleure connaissance des ressources existantes avait pourtant reçu l’aval du comité de développement social de La Tuque où siège un élu, en l’occurrence le conseiller André Mercier. «M. Mercier avait voté oui et il semble qu’après, il a voté non», soulignait Mme Olsen.

Questionné à ce sujet, le conseiller Mercier a déclaré s’être rallié à la position du conseil d’Agglomération. Quant à savoir son évaluation de ce projet en tant que membre du comité de développement social, M. Mercier a été clair. «Je ne ferai aucun commentaire», a-t-il conclu.

«Ce projet a reçu la plus haute note jamais accordée par le comité de développement social. La CRÉ semblait être en faveur. Ce projet a obtenu 81% lors de l’analyse», déplorait Line Pilote, présidente de la CDCHSM, disant espérer que le conseil revienne sur sa décision. Selon l’ancienne conseillère, le conseil devrait analyser les projets d’avance. Il aurait ainsi le temps de poser des questions et d’analyser plus efficacement chacun des dossiers.

En terminant, rappelons que pour que la CRÉ sélectionne ce projet, l’appui du conseil d’Agglomération était essentiel. «Nous espérons qu’ils vont entendre notre requête, qu’ils vont revenir sur leur décision», concluait Mme Olsen.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires