Mission accomplie pour la première Nuit des sans-abri

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Mission accomplie pour la première Nuit des sans-abri
Il y aura une deuxième Nuit des sans abri.

Ce n’est certainement pas la pluie, le froid ou l’humidité qui allaient empêcher les gens de La Tuque de vivre cette première nuit des sans-abri. L’événement a été tenu sur le site du lac St-Louis et a été couronné de succès, aux dires des organisateurs. Aux dires du travailleur de rue Bruno Laflamme, qui est l’organisateur de l’activité, pas moins de 150 personnes se sont présentées sur le site vendredi soir.

Il pense qu’on aurait pu en accueillir davantage si la météo avait été plus clémente.

On sait que le but de l’événement était de faire connaître la réalité que vivent les gens qui n’ont pas de domicile fixe et la date du 21 octobre a été choisie dans une quarantaine de villes puisqu’à ce moment, le froid est davantage présent.

La soirée a pris fin un peu plus tôt que prévu, quand les vents s’en sont mêlés et ont fait voler une tente. On a quand même servi une réconfortante soupe et tenu une cérémonie de purification traditionnelle avant que les gens ne quittent.

Des exposants sur place

Plusieurs exposants ont érigé une tente afin de mieux faire connaître leurs produits et services. Ils ont tous un lien d’une forme ou une autre pouvant être offerte aux sans-abri.

Le Carrefour emploi du Haut-St-Maurice, Domrémy, le centre Asperimowin, la Coop ETC, le Comité de défense des droits sociaux, le Centre Wapan, voilà autant d’organismes voués à venir en aide aux gens qui peuvent vivre de la pauvreté.

Des panneaux de sensibilisation ont été aménagés, de même qu’une corde à linge de la Nuit des sans-abri, où on pouvait lire une vingtaine de témoignages d’autres endroits où la nuit a été tenue. Un buffet froid était aussi servi gratuitement.

Un grand tipi y a été aménagé, une artiste amérindienne confectionnait des capteurs de rêve. Il était possible de s’y réchauffer puisqu’on y retrouvait un foyer. Une tente prospecteur a été érigée, il était possible de rendre hommage à Gérard Boucher, décédé il y a quelques jours. On a voulu reconnaître l’implication bénévole de M. Boucher dans la région.

Rémi Thibault, Laura Niquay et Simon Walls, voilà autant d’artistes qui se sont partagé la scène au cours de la soirée.

Un match d’improvisation avec Carl Charland a aussi été tenu et on s’en doute : le thème tournait autour de la réalité que vivent les personnes qui sont sans abri.

Les gens qui avaient froid pouvaient se réchauffer dans un des cinq foyers aménagés sur le site. Aux dires de M. Laflamme, il est certain que l’événement reviendra l’an prochain, soit le troisième vendredi d’octobre. Il envisage sensiblement la même formule, avec quelques améliorations. "Les gens présents nous ont dit qu’ils ont beaucoup aimé l’organisation de la soirée", a indiqué M. Laflamme.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires