Mildred Johnson, première enseignante

Par superadmin
Mildred Johnson, première enseignante
Voici l'aspect qu'avait La Tuque High School dans ses premières années

 

Difficile de relater les tout débuts du La Tuque High School avec précision. Selon des renseignements disponibles le premier enregistrement certifié d’activité relative à cette école remonte au 4 avril 1918. Toutefois, il est certain que l’école a réellement existé entre 1910 et 1918 mais la date précise n’est pas claire. Une dame, nommée Mildred Johnson, a été la première enseignante dans un bâtiment d’une seule pièce situé sur le site de l’actuelle église anglicane. Elle était l’épouse d’un ingénieur à la Brown Corporation.

On s’en doute, à cette époque, l’école n’avait pas l’allure qu’elle a aujourd’hui et les élèves étaient moins nombreux. Les cours se donnaient dans un petit bâtiment tout près d’où elle est actuellement, sur la rue St-Maurice.

« Construite en bois, elle a servi la clientèle scolaire anglaise une quarantaine d’années avant d’être améliorée sensiblement par la pause d’un revêtement de briques rouges, par l’addition d’un étage (6 classes), d’un vaste auditorium, d’un laboratoire de chimie et de physique. Cette école fut fondée par le Rév. William L. Archer alors recteur de l’église St-Andrews. Les cours primaire et secondaire y sont dispensés. L’enseignement dispensé est sous l’autorité des syndics de la commission scolaire dont M. Steen Gillard est le président. Dans les années soixante, un gymnase est ajouté », peut-on lire dans le livre La Tuque, 100 ans d’histoire publié l’automne dernier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires