L’impro est de retour à La Tuque

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

IMPROVISATION. Après une absence de quatre ans, des activités d’improvisation seront présentées à La Tuque.

Sous l’initiative de Carl Charland, les amateurs d’improvisation pourront assister à des matchs qui se tiendront au Club de golf de La Tuque à partir du dimanche 6 mars.

Toutefois, ne s’agit pas du retour de la Ligue d’improvisation Latuquoise (LIL) telle qu’on la connaissait à l’époque. « Ce seront plutôt des soirées d’impro, dans une version plus allégée», explique Carl Charland.

C’est de sa propre initiative qu’il démarre le projet après s’être fait demander à plusieurs reprises si un jour on reverrait de l’impro à La Tuque. Les matchs débuteront à 19h30, mais dès 18 h, les gens qui désirent essayer l’improvisation pourront bénéficier d’ateliers. « À 19h, ont fait des équipes avec les gens qui se sentent prêts à embarquer».

Plutôt que la période formelle de repêchage pour former des équipes en début de saison, cette version permet aux gens qui désirent, en cours de route, essayer l’art de l’improvisation de pouvoir le faire en tout temps. C’est Carl Charland qui agira à titre d’arbitre.

Trois parties seront présentées d’ici l’été, une fois par mois. «Je sens le désir que ça revienne, même chez les anciens joueurs. C’est une nouvelle formule, car je ne veux pas embarquer dans les anciens règlements de la LIL. Ça va être moins sévère, dans l’ensemble. Si un personnage sacre, ça va rester là, il n’aura pas de pénalité pour clownerie, mais des règlements devront quand même être appliqués. Disons que le zèbre (l’arbitre) va avoir la fourrure plus douce», précise M. Charland. Toutefois, pour cette raison, l’activité sera réservée aux 18 ans et plus. «On ne veut pas avoir à filtrer».

La formule est épurée, pas de bandes, pas de nouilles, ni cartons de vote ou maître de cérémonie. Il n’y a pas de chandails ni d’équipes officielles. Pour débuter, les improvisateurs et leur public auront rendez-vous dans le bar du club de golf. Il n’y a pas de prix d’entrée non plus. Les gens voteront avec la main ouverte ou le poing. «Arnoldo (Salis, le gérant du Club de golf), a facilité ma démarche».

Il n’est pas impossible qu’on revoie quelques anciens joueurs qui ont fait les beaux jours de la LIL.

« Je veux que les gens se sentent bien à l’aise de venir l’essayer, car ils ne seront pas lancés dans l’improvisoire s’ils n’ont pas le goût d’y aller », a insisté Carl Charland. Il n’y a pas non plus d’obligation à la performance, mais certainement du plaisir en perspective. Une page Facebook «Retour de l’impro» a été créée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires