L’immersion en eau froide

Par superadmin
L’immersion en eau froide
Photo: Voilier de voyage.com.

Lorsque les vacances débutent, les marins en herbe parcourent les différents plans d’eau du Québec. À Certains endroits, la température de l’eau ne dépasse pas les 20 °C, même en plein cœur de l’été. Voici donc quelques conseils pratiques en cas d’immersion en eau froide.

Une chute dans des eaux dont la température est inférieure à 20 °C provoque immédiatement un état de choc. Souffle coupé, hyperventilation et augmentation du rythme cardiaque en sont les premiers effets. Lorsqu’ils se font ressentir, il est souvent trop tard pour pouvoir nager de façon efficace sans gilet de sauvetage. Le VFI maintiendra la victime à la surface de l’eau sans effort. Elle conservera ainsi son énergie en attendant les secours.

Lors d’une immersion en eau froide, le CQN rappelle une règle simple qui pourrait sauver bien des vies. La règle du 1-10-1 est facile à mémoriser et décrit les stades distincts qui peuvent causer la mort en cas d’immersion en eau froide.

1 : En une minute, la victime se retrouvera en état de choc qui provoquera l’augmentation du rythme cardiaque et rendra la respiration difficile.

10 : La victime aura 10 minutes pour prendre le contrôle de sa respiration tout en subissant l’engourdissement des muscles dû à l’eau froide. Nager deviendra alors difficile.

1 : Contrairement à la croyance populaire, le corps humain met environ 1 heure à tomber sous les 35 °C. La victime sera alors en hypothermie, ce qui peut être fatal.

En cas d’immersion

• Sortir de l’eau afin de ralentir la chute de température;

• Éviter de nager pour conserver son énergie. Le VFI permettra de se laisser flotter;

• Attacher ses vêtements pour emprisonner une couche d’eau que le corps réchauffera graduellement;

• Adopter la position fœtale pour mieux conserver sa chaleur corporelle. Évidemment, le port du gilet de sauvetage facilite énormément cette technique.

Aider une victime

• En cas d’une hypothermie légère, il faut éliminer les sources de froid en remplaçant les vêtements mouillés par des vêtements secs. Il est important de couvrir et de réchauffer la victime grâce à une chaleur modérée.

• En cas d’une hypothermie modérée et grave il faut absolument conduire la victime dans un centre hospitalier.

• Le réchauffement de la victime doit être progressif. De plus, il ne faut jamais donner de l’alcool ou du tabac à une victime.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires