Les Latuquois ont du panache!

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

Après quelques années de disette, le trophée provincial du mesurage des panaches du Festival de chasse a été attribué à des Latuquois! Rosaire Ricard, sa fille Mélanie, et Claude Gauthier peuvent se targuer d’avoir abattu l’orignal avec le panache le plus imposant à 56 pouces et 3/8.

Cette année, 548 bucks ont été enregistrés au 40e Festival de chasse du Haut-St-Maurice, ce qui est comparable à il y a deux ans, alors que les lois de la chasse étaient les mêmes. Lorsque les veaux et les femelles sont permis, le Festival enregistre le double d’inscriptions.

Le trophée de la plus belle prise locale (donc le deuxième plus gros panache puisque le provincial est local), a été attribué à Jacques Gauthier, ses fils Luc et Charles, et à Serge et Ghislain Parent, avec un panache mesuré à 51 pouces.

Pour les prix des panaches de 0 à 35 pouces et 35 à 50 pouces, la chance a déterminé respectivement Pierre Gosselin (34 pouces) et Guylaine Baillargeon (43 pouces).

La journée de clôture du Festival est sans doute la plus attendue des chasseurs, les vrais, puisque plusieurs prix de présence ont été remis aux détenteurs du billet du Festival, en plus des prix des chasseurs. Au total au cours des huit jours d’activités, près de 35 000$ ont été remis en prix par l’organisation aux festivaliers.

L’histoire du plus gros panache

Lorsque rencontré par l’Écho, Rosaire Ricard, celui qui a abattu la bête avec un panache de 56 pouces, a admis avoir reçu de l’aide, en plus de ses collègues de chasse, sa fille Mélanie et Claude Gauthier. « On a commencé au début de la saison de chasse, au début on voyait des femelles. On a patienté pendant 2-3 jours, c’était tranquille. Mon petit frère Clermont, avec sa fille Guylaine Baillargeon, sont venus nous voir. Grâce à leur expérience et leurs calls spéciaux, le lendemain matin, on est arrivé au soleil levant Claude et moi, et l’orignal est sorti devant nous. Claude était de côté à moi, ma fille était ailleurs, le gros mâle est venu devant moi, et j’ai eu une belle chance de le tirer. »

M. Ricard détient une bonne expérience de chasse et invite les gens à profiter de ce loisir. « C’est le fun d’abattre un gros orignal comme ça, j’ai 67 ans, et c’est le plus gros que j’ai tué. J’avais déjà abattu un 52 pouces avec ma fille Mélanie à l’arc. Je suis encore plus content que ce soit le prix provincial du Festival de chasse. C’est souvent quelqu’un de l’extérieur qui gagne le prix, ce n’est pas parce c’est nous, mais je suis content que ça soit local. On est fier d’être de La Tuque. Les deux premières positions sont de La Tuque, c’est le fun. J’encourage tout le monde à participer. Même si c’est un petit orignal ou un gros, ou juste l’expérience. C’est tellement plaisant la chasse. J’ai initié ma fille à 12 ans. Chez nous, de la chasse on en mange! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires