Les échéanciers et les budgets sont respectés

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

MUNICIPAL. Les travaux en cours au Colisée municipal de La Tuque respectent l’échéancier et les budgets établis.

«Nous avons eu une réunion de chantier jeudi dernier, tout juste avant l’arrêt des travaux pour les vacances de la construction. Nous respectons l’échéancier prévu au départ. Il n’y a pas de retard dans la livraison du projet, tout va bien», signale le directeur général de Ville de La Tuque, Marco Lethiecq.

«On avait prévu une réouverture du Colisée à la fin du mois de septembre, puisque les travaux devraient se terminer vers la mi-septembre. Ce n’est pas impossible qu’on soit en mesure de refaire la glace au début du mois de septembre, mais pour les chambres et les facilités d’accès, ce sera vraiment à la fin du mois de septembre», a-t-il poursuivi.

Pas de dépassement de coûts

L’entrepreneur responsable des travaux n’a pas signalé de grande surprise qui ferait craindre un dépassement de coûts.

«Il y avait une dalle de béton où étaient les chambres des joueurs, qui datait des années 60, avec laquelle on a eu une surprise, puisqu’il n’y avait pas de sable en dessous. Il a fallu la défaire puisqu’elle s’était minée avec les années, mais ça n’impliquait pas des travaux de réfection majeurs», laissait aussi savoir M. Lethiecq.

On se rappellera que les travaux ont été amorcés le 6 mai dernier, tout de suite après le Salon des commerçants et artisans du Haut-St-Maurice. En mars dernier, le contrat pour l’agrandissement et la rénovation du Colisée municipal avait été accordé à l’entreprise Constructions Unibec inc. de Dolbeau-Mistassini, dont le montant de la soumission était de 2 296 850$. Son mandat consiste à refaire tout le secteur avant du Colisée, les chambres des joueurs, les casiers, la mezzanine, le restaurant, la plomberie et l’électricité. Aussi, au terme des travaux, l’entrée principale du Colisée sera ramenée vers l’avant, au lieu d’être sur le côté.

Le gouvernement du Québec a apporté une aide financière d’un million $ pour faciliter la réfection de ce bâtiment vieux de plus de 50 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires