Les clubs vidéo ont-ils encore leur place?

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

DIVERTISSEMENT. Les propriétaires de clubs vidéo constatent la baisse de leurs revenus liés à la location de film et savent que la télévision sur demande et Netflix sont des adversaires de taille. Ils doivent trouver le moyen de fidéliser leur clientèle et la meilleure approche est de diversifier leurs activités.

Les clubs vidéo peuvent-ils survivre à la technologie? Chose certaine, hormis les grosses chaînes populaires, on en retrouve de moins en moins. Le Club international Vidéofilm de Shawinigan-Sud pourrait fermer ses portes prochainement et le SuperClub Vidéotron de Louiseville a dû faire la même chose. Pour d’autres, il faut s’adapter au changement, comme c’est le cas pour Vision Vidéo Jeux de Pointe-du-Lac.

«Ça fait trois ans que nous sommes ici et on a agrandi le concept! On met l’emphase sur le service à la clientèle personnalisé parce qu’on veut que le client se sente bien. On survit en ajoutant des à-côtés! Ici, nous avons d’abord fait entrer une bonbonnière», témoigne Daniel Bouffard, propriétaire de Vision Vidéo Jeux.

«C’est certain que le piratage et Netflix font mal, mais on reste toujours à l’affût. Dernièrement, nous avons fait un investissement de 15 000$ avec l’acquisition d’un présentoir de Vapotage. On opte pour un nouveau produit populaire dans le domaine de la cigarette. On compense le manque de revenu qu’on avait dans le temps avec d’autres sortes de revenu.»

Outre l’approche client, les propriétaires de clubs vidéo dépendent aussi de la qualité des films qui sortent au grand écran. D’autres éléments sont aussi à surveiller tels que les frais de retard, l’odeur de popcorn en tout temps pour offrir une ambiance de cinéma, les figurines, les toutous et la vente de films usagés.

«On travaille beaucoup les sens des gens! On a un cinéma maison tout autour qui vous place dans le «beat» du cinéma! L’odeur de popcorn aussi est importante. On travaille aussi le visuel de l’endroit. C’est important lorsque les gens entrent. On a toujours des craintes, mais on s’adapte!», ajoute M. Bouffard.

Suite: http://www.lhebdojournal.com/Actualites/Societe/2015-04-30/article-4125823/Que-reserve-lavenir-pour-les-clubs-video/1

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires