Le MTQ octroi une permission de voirie sur la voie de contournement

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Le MTQ octroi une permission de voirie sur la voie de contournement
La bretelle d’accès de la voie de contournement. (PhotoL'ÉCHO de La Tuque)

Autre rebondissement concernant la servitude de non-accès sur la voie de contournement, alors que le conseil municipal de La Tuque a tenu une séance extraordinaire en début de semaine afin de réagir à une permission octroyée par le ministère des Transports du Québec (MTQ) à une compagnie lui permettant la construction d’un accès de la voie de contournement alors que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) avait formellement interdit ce point dans son rapport de 2004 qui faisait suite aux audiences.

Rappelons qu’en juillet dernier, le conseil municipal avait adopté à l’unanimité une résolution demandant au MTQ d’enregistrer une servitude de non-accès le long de la voie de contournement, comme précisé à l’intérieur du rapport du BAPE déposé en août 2004.

Toutefois, lors d’une rencontre entre les élus et le directeur régional de la région du MTQ, Jean Douville, ce dernier a confirmé qu’une permission de voirie a été octroyée le 10 août dernier à une compagnie lui permettant ainsi la construction d’un accès de la voie de contournement.

Dans leur mémoire pour les audiences du BAPE en 2004, la Ville de La Tuque et la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-St-Maurice avaient identifié ce point comme étant des plus importants. «À travers cette démarche, les points essentiels identifiés sont : (…) l’interdiction de construire quoi que ce soit en bordure du nouveau tracé; l’importance de contrôler l’étalement commercial aux extrémités du contournement», pouvait-on lire dans le mémoire de la Ville.

Le conseil municipal n’a donc pas eu d’autre choix d’adopter une résolution destinée au MTQ demandant de respecter ses engagements et de révoquer la permission de voirie octroyée le 10 août 2012, et de maintenir, sur l’ensemble du corridor de la voie de contournement, une zone de non-accès à la voie publique en privilégiant uniquement l’utilisation des voies existantes, afin d’éviter la création de nouveaux chemins donnant accès à la voie.

Mais pourquoi besoin d’une séance extraordinaire pour faire valoir ce point qui était clairement établi depuis 2004? «On a passé la résolution cet été, et le MTQ a délivré un permis pour qu’une personne morale puisse accéder à la voie de contournement. Une erreur a été commise, et le MTQ nous a demandé de faire une nouvelle résolution afin qu’il revienne sur sa décision. La personne morale est un commerce, mais nous ne voulons pas identifier publiquement la compagnie. Je ne veux pas blâmer personne ce soir, mais le but est de rectifier la situation. Tout le monde voulait une voie de contournement, mais c’était clair pour tous les intervenants impliqués, on ne voulait pas de commerces le long de la voie de contournement pour ne pas nuire à ceux en ville»,

La directrice de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-St-Maurice, Manon Côté, était dans la salle et a tenu à remercier les élus. «Merci au conseil de conserver les mémoires que les intervenants économiques avaient mises en place lors de l’élaboration de la voie de contournement. On se rappellera qu’il s’agissait d’un enjeu majeur au niveau du développement commercial. On veut garder les entreprises qui investissent chez nous et les valoriser. Il ne fallait pas créer un précédent, alors merci de la part de nos 500 membres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires