Le Manoir de l’Épervier : 7 M$ d’investissement

Par superadmin

Un investissement de plus de 7 M$ dans une nouvelle ressource d’hébergement a été annoncé lundi par les deux promoteurs Dany McDonald et Sébastien Ricard. Le projet s’installe dans un partenariat public-privé (PPP) avec le Centre de Santé et de Services sociaux du Haut St-Maurice (CSSSHSM) car, aux 60 appartements pour personnes autonomes s’ajouteront 10 lits en ressource intermédiaire.

Situé sur les terrains de l’ancienne chapelle du pensionnat autochtone, la bâtisse comprendra trois étages. «Le Manoir de l’Épervier saura se démarquer grâce à la qualité du service et des activités qui seront proposées aux résidents. Des aires communes intérieures et extérieures seront aménagées afin d’assurer une bonne qualité de vie, tant à la clientèle autonome qu’à la clientèle de la ressource intermédiaire», précisait M. McDonald. «Je suis un gars de La Tuque et je savais que ça manquait ici», précisait-il.

Après un processus rigoureux d’appel d’offres lancé par le CSSSHSM en mai dernier, «le promoteur Dany McDonald a été choisi pour construire et opérer une ressource de 10 lits, avec possibilité d’augmenter à 20 lits en fonction de l’évolution des besoins de la clientèle», déclarait Rémy Beaudoin, directeur du CSSSHSM. «Ce type de ressource dite intermédiaire s’adresse à une clientèle en perte d’autonomie physique ou cognitive qui demande un certain niveau de soin et une supervision sur une base de 24 heures et cela, sept jours par semaine», mentionnait-il. «L’ajout de cette ressource intermédiaire à La Tuque sera un atout et comblera le vide actuel dans le continuum de services pour les personnes âgées de notre territoire».

Pour le maire Normand Beaudoin, la nouvelle est excellente. «On avait des demandes du CSSSHSM pour ce type d’hébergement au Renaissance mais c’était tout simplement impossible» mentionnait-il. C’était nécessaire pour notre ville. Les gens ne seront plus obligés de s’expatrier», disait-il. Du côté des personnes âgées autonomes, la liste d’attente pour un appartement au Renaissance en dit long sur le manque d’appartements et le Manoir l’Épervier comblera donc un besoin.

«On travaille ensemble. Le CPE Premier Pas, avec Mme Morin, a travaillé très fort pour le terrain. M. Beaudoin du CSSS a aussi travaillé pour ça. À la ville, on a donné du support et de l’aide aux promoteurs en plus de s’assurer que le nouveau bâtiment va bénéficier des infrastructures souterraines nécessaires à la réalisation. On est rendu à la phase de l’annonce du projet et j’en suis très fier » concluait le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires