Le "gamer" en lui

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Le "gamer" en lui

. Maxime Mercier est un adepte des jeux vidéo. Mais comment réagit-il lorsqu’il joue à un jeu sur lequel il a travaillé? «J’attends habituellement un ou deux mois avant d’y jouer histoire de laisser la poussière retomber. Évidemment après coup je ne vois que les détails que j’aurais voulu fixer et pour lesquels on a manqué de temps. Mais j’arrive à décrocher à un moment pour m’amuser.»

Parcours

Après avoir complété ses études secondaires à l’école Champagnat à La Tuque, Maxime Mercier a étudié au Collège de Sherbrooke en Arts plastiques et en graphisme, puis il a obtenu un baccalauréat à l’Université Concordia en Film d’animation en 2000. «Il n’y avait pas vraiment de boulot dans cette branche en sortant de l’université. J’ai travaillé en tant que graphiste pour des boîtes de production diverses jusqu’à mon embauche pour Ubisoft en 2007.»

Il rappelle qu’Ubisoft Montréal est le gros studio de production de la compagnie et au monde: «2700 personnes y travaillent. On a des studios un peu partout dans le monde, avec autour de 9000 employés. La mobilité internationale est chose commune et on retrouve au studio de Montréal des gens des quatre coins du monde, ce n’est pas la diversité qui manque! Comme on collabore sur une base régulière avec des partenaires en Asie, chacun doit faire preuve de flexibilité dans ses horaires pour parvenir à se parler de vive voix.»

Maxime retourne à La Tuque une fois l’an, au temps des Fêtes, afin de voir sa famille qui se trouve toujours dans son patelin natal.

CET ARTICLE POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER: Un Latuquois chez Ubisoft

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires