Le deuxième rôle de la vie de François Léveillée

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

SPECTACLE. C’est en formule cabaret qu’était présenté le spectacle de François Léveillée ce jeudi au Complexe culturel Félix-Leclerc. Généreux, le chanteur de 62 ans cumule 40 ans de carrière et les raconte bien au public.

On le connaît davantage comme humoriste que comme chanteur et pourtant, il voue une grande admiration à Georges Brassens, de qui il avoue bien s’inspirer.

Sur deux fronts, l’humour et la musique, il se raconte, parfois avec nostalgie, en compagnie de ses deux complices, le bassiste Alexandre Blais et le chanteur et guitariste Nicolas Guimont.

Ainsi, il se livre sur sa relation avec son père, Arthur, qu’il aurait aimé connaître un peu plus, puis sur sa fille, Isabelle, qui a finalement quitté le nid familial. Il ne dissocie donc pas la musique et l’humour et ça parait dans plusieurs de ses chansons. Il chante aussi bien «Mon char est fini» que son «rôti de palette».

En 1970, il débutait à titre d’auteur-compositeur-interprète. C’est à ses origines qu’il revient après 40 ans dans le métier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires