«L’amour a fait des cons vaincus»

Par superadmin
«L’amour a fait des cons vaincus»
Jérémie Gravel traite de l’amour universel

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jérémie Gravel connaît un parcours à contre-courant. Après avoir publié un roman médiéval fantastique et raconté l’histoire trouble de sa mère dans Le cas Gervais, voilà qu’il s’investit dans le Slam… tout en finissant son cours en formation générale aux adultes.

«L’école m’a lancé un défi et j’ai voulu le relever,» relate l’auteur plus prolifique que loquace.

Pour souligner le labeur des adultes en formation au Québec, la Fédération des syndicats de l’enseignement lance un livre sur une base annuelle qui met en lumière les meilleurs textes d’adultes en formation. L’étudiant latuquois Jérémie Gravel a non seulement été publié dans le livre Ma plus belle histoire, mais il a été retenu avec la rare distinction «mention spéciale» pour son Slam intitulé Amour.

Il faut être brave ou inconscient pour discourir de l’amour franchement. Le sujet a été traité à maintes reprises, c’est donc facile de tomber dans des clichés en caractères gras. À sa façon, Gravel contourne bien les obstacles en jouant avec les consonances. Le résultat est d’autant plus surprenant que Jérémie n’avait jamais touché à cette forme d’expression artistique nouvellement installée dans la francophonie.

Strophe: L’amour est éternel

«L’amour est éternel C’est la conquête du ciel Merci aux femmes, Qui pour nous s’enflamment Ce que nous sommes Nous ne sommes que des hommes»

Le cas Gervais

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires