L’AFEAS : pas que des recettes

Par Francine Beaupre

Comme son nom l’indique, L’AFEAS est avant tout un mouvement d’éducation et d’action sociale. Nous n’avons qu’à penser à leur implication dans divers dossiers tels que la Charte des droits et libertés de la personne en 1975, du nouveau Code civil dans lequel on a inclus l’égalité des femmes mariées en 1980 et plus près de nous, celui du Régime québécois d’assurance parentale en 2006.

Les AFEAS de partout en province se réunissent annuellement en congrès afin de tracer les lignes directrices des revendications qui seront traitées durant l’année. On présente aux membres des activités sous des thèmes variés et d’actualités.

C’est ainsi que l’un des thèmes des «Activités femmes d’ici» est la violence faite aux aînés. On se souviendra qu’en novembre dernier, les cinq secteurs de La Tuque y sont allés d’une activité de sensibilisation sur ce sujet. Une pièce de théâtre intitulée «Le droit d’être vieux»avait été présentée à la population. On y décrivait certaines violences faites aux personnes âgées en hébergement tout en prenant soin de présenter des solutions à cette violence. Malgré le sérieux du sujet, le tout avait été présenté avec humour. C’est grâce à cette activité que les AFEAS St-Jean-Bosco, La Croche, Marie-Médiatrice, Jacques-Buteux et St-Zéphirin ont reçu conjointement un Prix «Activités femmes d’ici». «Nous sommes très fières de cette reconnaissance» mentionnait Louise Hénault, agente de liaison des cinq secteurs. «C’est dans l’esprit de l’AFEAS de faire de la sensibilisation et de prendre position. Après tout, nous sommes un mouvement féministe égalitaire. Nous défendons bien sûr les droits de la femme, mais nous prônons aussi une société égalitaire homme/femme», concluait-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires