La Tuque remet 6500 $ à la fondation québécoise du cancer

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La Tuque remet 6500 $ à la fondation québécoise du cancer
De gauche à droite

CANCER. Les responsables de la Fondation québécoise du cancer ont pu remarquer encore une fois à quel point les Latuquois sont généreux.

Une soixantaine de bénévoles ont été conviés à un déjeuner, cette semaine, afin d’effectuer la remise d’un chèque de 6 500 $ aux dirigeants de la Fondation, résultant d’une vente d’articles promotionnels, d’aliments santé Nutri Sac et des dons, ces derniers mois.

Le président régional de la campagne est Donald Angers, originaire de La Tuque. Celui–ci comprend bien les besoins des Latuquois qui se retrouvent à Trois-Rivières pour des soins. Aussi, a-t-il remercié les nombreux bénévoles qui se sont impliqués.

L’hôtellerie

Depuis 2005, la fondation québécoise du cancer opère une unité de 42 lits, située dans une aile du CHRTR. Des gens de partout dans la région de la Mauricie, au Centre-du Québec et Lanaudière peuvent donc y loger, pendant leur traitement, pour un coût de 27 $ la nuit. En moyenne, les gens y résident une vingtaine de nuits.

La proximité de l’hôtellerie permet aussi aux gens d’avoir un accès rapide à l’hôpital. Des activités de massothérapie, art thérapie, kinésiologie, des groupes d’entraide sont également offerts.

Luce Gérard, directrice de l’hôtellerie, expliquait qu’il est impensable d’offrir des services un coup aussi bas sans compter sur des levées de fonds et l’aide gouvernementale. Voilà pourquoi autant de bénévoles se mobilisent de chaque année afin d’avancer des fonds pour cette cause.

Depuis 2005, plus de 3000 personnes aux prises avec le cancer ont été accueillies à l’hôtellerie.

Gaston Bolduc

Un des bénévoles impliqués à Trois-Rivières, Gaston Bolduc, a pris la parole au cours du déjeuner. Bénévole depuis son tout jeune âge dans plusieurs causes, M. Bolduc a commencé à œuvrer à l’hôtellerie de Trois-Rivières dès qu’il est arrivé là-bas.

«C’est mon ami Guy Doré qui m’a fait connaître la Fondation québécoise et du cancer, puisqu’il a déjà logé à l’hôtellerie. De fil en aiguille, je m’y suis impliqué en tant que bénévole», relate celui qui y côtoie beaucoup de Latuquois.

M. Bolduc anime notamment un bingo à l’intention des résidents de l’hôtellerie.

« Les gens y vivent toujours des situations difficiles, alors à l’hôtellerie ils ne sont pas seuls», fait-il remarquer.

Comme M. Bolduc, plus de 300 personnes oeuvrent, à titre de bénévoles, pour prêter main-forte aux sept employés de l’hôtellerie de Trois-Rivières. « Si on n’avait pas ces bénévoles, on ne serait pas en mesure d’accueillir tous ces gens-là», fait observer Luce Girard.

Le 18 septembre dernier, la Fondation québécoise du cancer a célébré ses 35 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires