La Tuque prévoit un léger surplus pour 2016

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La Tuque prévoit un léger surplus  pour 2016
Normand Beaudoin

FINANCES. Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, a livré son discours sur la situation financière de la municipalité pendant la dernière assemblée publique du conseil d’agglomération de La Tuque.

Selon ce qu’on a pu apprendre, La Tuque pourrait dégager un léger surplus, de 10 000 $ au terme de la présente année financière.

« Le conseil a adopté pour l’année 2016, un budget de 27 182 010 $. L’analyse préliminaire des revenus et des charges anticipées au 31 décembre 2016 permet d’envisager une augmentation des réserves totalisant environ 250 000 $ et un léger surplus de fonctionnement estimé à 10 000 $ en 2016. Nous avons maintenant un surplus non affecté de 1 650 000 $ qui peut nous servir en cas de coup dur et donne à  la municipalité un coussin sécuritaire en cas de dépense urgente imprévue», a rapporté Normand Beaudoin.

Selon le maire, 2016 a été une année caractérisée par une nouvelle approche de consultation citoyenne, tant au niveau du budget, les besoins des 18-35 ans, les entreprises et la population en général. « Ces consultations nous sont guidés dans nos choix budgétaires 2016 et dans nos opérations quotidiennes pendant toute la dernière année», a rappelé M. Beaudoin.

Il a rappelé les dossiers économiques importants de 2016 : l’investissement de 5 M$ du groupe des bâtisseurs, l’arrivée du groupe Sogetel qui permettra d’obtenir la fibre optique et dans les résidences, la hausse des permis de construction en 2016 de même que l’avancement du projet de Manouane Sipi. « Le projet de bioraffinerie  a reçu l’aide des gouvernements, ce qui démontre le sérieux du projet et notre vision en matière de diversification économique», a-t-il ajouté.

2017

Pour 2017, il avance que l’année se poursuivra sous le signe du développement économique et de la rigueur budgétaire. « Un contrôle serré des dépenses, de gestion rigoureuse de la flotte de véhicules, de nos bâtiments, la réduction de la masse salariale grâce au départ à la retraite et le développement de nouvelles sources de revenus seront au cœur des préoccupations budgétaires 2017. Nous poursuivons nos investissements en tourisme qui est devenu le deuxième moteur économique de notre ville après l’industrie forestière et nous continuerons notre diversification économique avec les projets de biomasse», laisse-t-il entrevoir.

Le maire de La Tuque indiquait que la dette à long terme de la municipalité a été stabilisée en 2016, car tous les investissements majeurs de mise à niveau des infrastructures municipales ont été effectués. « Notre ville est maintenant rénovée pour les 30 prochaines années», pense-t-il.

Les deux projets majeurs au niveau des travaux d’aqueducs et d’égouts seront le réseau d’égouts de Parent et la conduite d’année en nombre que du lac au moyen de la banque pour desservir le milieu urbain. On haussera aussi le budget de pavage.

« Le projet de revitalisation du lac St-Louis se poursuivra avec un financement subventionné à 100 %, donc il y aura aucun coût pour le citoyen», ajoute Normand Beaudoin qui indique aussi souhaiter développer un nouveau programme de revitalisation pour le centre-ville, pour favoriser de nouvelles constructions.

On en saura plus long lors de l’adoption du budget municipal, en décembre prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires