La Tuque lance sa nouvelle politique familiale

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La Tuque lance sa nouvelle politique familiale
On reconnaît le maire de La Tuque

FAMILLE. Depuis 1995, avec l’adoption de sa première politique familiale, Ville de La Tuque place les familles au coeur de ses actions. Le comité de la famille a lancé, lundi dernier, la nouvelle mouture de sa politique familiale, en y insérant un volet pour les aînés, en lien avec ses démarches pour obtenir une accréditation de municipalité amie des aînés. «Comme les autres avant elle, cette nouvelle version ainsi que le plan d’action qui va avec, ne vont pas demeurer sur une tablette. Le conseil municipal tiendra compte des orientations de cette politique dans ses décisions. Chez nous, la famille au sens large est une notion très importante. Cela fait partie du fait que nous mettons la barre très haute pour offrir la meilleure qualité de vie possible à nos citoyens», indiquait le maire de La Tuque, Normand Beaudoin. Parmi les objectifs généraux de cette politique, figurent ceux d’être attentif aux divers besoins des familles et des aînés. Les objectifs guident les actions et décisions du conseil municipal.

La politique familiale

Un des points de la politique familiale vise à améliorer la sécurité des familles et des aînés dans les lieux publics et à assurer une sécurité optimale pour les familles et les aînés.

Faciliter une vie active et créer un milieu de vie qui tient compte des familles de diverses cultures s’inscrivait dans les objectifs liés aux loisirs et à la culture de la politique familiale.

Quant à lui, le point touchant l’organisation familiale, municipale et communautaire verra à accueillir et faciliter l’intégration de nouveaux arrivants, soutenir les organismes qui contribuent à la vie communautaire, améliorer la qualité de vie des familles et celle des aînés. Il veut aussi mettre de l’avant des activités encourageant la pratique de saines habitudes de vie qui permettent de développer et maintenir un sentiment de fierté et de bien-être.

Mieux faire connaître les ressources, les services et activités de la communauté et poursuivre les mécanismes d’information destinée aux nouveaux arrivants, voilà autant de cibles liées à l’information et la promotion de la politique familiale. Par ailleurs, un volet sur l’habitation, l’urbanisme et le transport prévoit entre autres de favoriser l’amélioration et la construction domiciliaire, tenir compte des besoins des familles et des aînés dans les projets d’amélioration de quartier, et conserver l’accès aux logements sociaux aux personnes à faibles revenus.

Finalement, un dernier volet touche l’environnement et l’aménagement du territoire, où l’on veut augmenter le sentiment de fierté des familles avec des mesures visant la protection et l’embellissement de l’environnement, inciter les familles à la réduction des déchets domestiques et améliorer la qualité de l’air.

Partenaires

Le Centre de santé et de services sociaux du Haut-Saint-Maurice, la Ressource Parent-Ailes, la FADOQ, la Maison de jeunes, la Commission scolaire de l’Énergie, La Source association des personnes handicapées du Haut-Saint-Maurice, le Centre d’amitié autochtone de La Tuque et le Carrefour jeunesse-emploi du Haut-Saint-Maurice figurent dans un cette nouvelle politique familiale.

Pour Lise Fréchette, présidente de la FADOQ de La Tuque, le fait d’inclure les années dans la politique familiale est une excellente nouvelle d’autant plus que les récentes statistiques disaient que 40 % des citoyens de La Tuque ont plus de 50 ans et ce nombre ira en grandissant avec les années. «Cette catégorie de personnes sont des gens généreux, collaborateurs et solidaires. Ils sont des atouts pour une communauté qui sait les écouter, les utiliser et les considérer comme des êtres riches de leur expérience», faisait observer Mme Fréchette.

« L’adaptation des municipalités au vieillissement de la population est un défi de taille à relever. Les besoins vont se faire de plus en plus pressants à bien des niveaux. Nous voulons que nos retraités vivent dans un environnement qui leur permet de demeurer actifs. Cette politique cherche à améliorer la manière de vivre ensemble en ayant les ressources et les services appropriés», poursuivait le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Les actions au fil des années

Les politiques familiales de ville de La Tuque ont permis de voir l’éclosion de projets tels les Petites collations IGA dans les écoles, la journée de la famille au parc St-Eugène, les jardins communautaires, la campagne pour contrer le vandalisme «Tu brises, tu t’prives»ainsi que le sceau Action famille La Tuque. C’est aussi en marge de ces politiques familiales que le conseil municipal a réalisé des projets d’amélioration des infrastructures dans les parcs, au Colisée municipal et à Ski La Tuque.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires