La grande mouvance annuelle approche!

Par Francine Beaupre
La grande mouvance annuelle approche!

La grande mouvance québécoise approchant à grands pas, TC Média a voulu connaître un peu mieux le marché locatif de la Mauricie. Le 1er juillet prochain, dans un ballet dont la chorégraphie se répète partout en province, les Québécois pratiqueront un de leur rituel préféré: le déménagement avec camion, pizza, amis et quelques boissons bien froides!

Chaque automne, la Société canadienne d’hypothèques et de logements (SCHL) collige des données sur le marché locatif dans les grands centres comme Trois-Rivières, mais aussi dans les régions comme La Tuque ou Shawinigan. Ces données sont disponibles sur le site de la SCHL et servent à faire des analyses

On y apprend qu’à La Tuque, le taux d’inoccupation a progressé pour atteindre 9 % en octobre 2012 comparativement à l’automne 2011 où il se situait à 8,1 %. On y dénote un parc locatif de 724 unités. Le loyer moyen des appartements a baissé depuis 2011. Pour un studio, le loyer moyen à l’automne 2012 se situait à 320 $ en baisse de 10 $. Les logements comprenant une chambre se situent à 350 $ en baisse de 16 $, les deux chambres à 404 $ en baisse de 10 $ et les 3 chambres et plus à 474 $ en baisse de 5 $. On y retrouve donc une moyenne, toutes catégories de logements confondues, de 400 $ en baisse de 11 $.

Si on regarde du côté de la ville d’Amos qui peut facilement se comparer à La Tuque, tant par sa population que par son éloignement des grands centres, on enregistre une hausse du loyer moyen. Ce sont les studios avec une hausse de 21 $ et les logements de trois chambres et plus avec une augmentation de 22 $ qui retiennent l’attention. Ceci est facilement explicable par le taux d’inoccupation qui est quasi inexistant, atteignant à peine 0,5 % pour un parc locatif de 980 unités.

Pour Shawinigan, le taux d’inoccupation s’est établi à 9,3 % en octobre 2012, une hausse de près de 3 % en comparaison avec 2010. On y indique un parc locatif de 4907 unités. Le loyer moyen a baissé depuis 2011. De 322 $ le coût d’un studio a baissé à 297 $. Les logements d’une chambre de 380 $ à 370 $; les deux chambres de 459 $ à 439 $ et finalement les trois chambres et plus de 497 $ à 472 $ pour une baisse toutes catégories confondues de 20 $.

Finalement, à Trois-Rivières, le taux d’inoccupation est passé de 3,9 % en 2011 pour atteindre 5,2 % pour 2012. Bien évidemment, le loyer moyen varie énormément selon sa situation sur le territoire du grand Trois-Rivières métropolitain. Très peu de variation n’est enregistrée sur le coût moyen, la plus grosse différence se retrouvant au niveau de trois chambres et plus et n’étant que de 7 $.

Finalement, les logements offerts à La Tuque sont plus chers qu’à Shawinigan, mais moins qu’à Trois-Rivières et Amos. L’enquête ne tient toutefois pas compte de l’état des logements.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires