La dette de Ville de La Tuque, l’enjeu principal de la campagne

Par superadmin

Lors de son lancement de campagne tenu ce lundi au centre-ville de Ville de La Tuque, Normand Beaudoin a tenu à revenir sur les enjeux concernant la dette de la ville et les défis à relever pour son éventuel prochain mandat.

Expliquer la dette

«La ville a changé au cours des quatre dernières années, a mentionné le maire sortant Normand Beaudoin. Des investissements au centre-ville, le développement de la piste cyclable et la mise à jour des infrastructures municipales ont contribué à redonner la ville à ces citoyens.»

Normand Beaudoin a d’ailleurs tenu à expliquer comment son administration avait géré le dossier de la dette et les investissements municipaux qui y sont liés. Au début de son mandat, la dette de Ville de La Tuque s’élevait à quelque 23 millions de dollars, elle s’élève maintenant à environ 33 millions de dollars. Cette hausse s’explique entre autres par les dépenses relatives à la mise à niveau de l’usine de filtration d’eau qui a nécessité un investissement de 9 millions de dollars.

De plus, la rénovation du Colisée et les travaux effectués au garage municipal, qui était menacé de fermeture par la Commission de la santé et sécurité au travail (CSST), ont aussi nécessité des dépenses de près d’un million de dollars. "Ces investissements étaient nécessaires pour rattraper le retard auquel faisait face la Ville de La Tuque», a expliqué Normand Beaudoin. Les investissements faits au centre-ville sont également un point abordé par le maire sortant. Normand Beaudoin en a d’ailleurs profité pour vanter les mérites de son équipe au cours du dernier mandat.

«Je suis fier d’avoir contribué à redonner la fierté perdue aux gens de Ville de La Tuque. Les investissements que nous avons faits entre autres au centre-ville ont contribué à cela et ça me rend fier», a-t-il déclaré.

Les priorités d’un futur mandat

Questionné au sujet de ses priorités, Normand Beaudoin mentionne que s’il est réélu, la priorité de son mandat sera la réduction de cette dette. Il s’attend également à ce que cela constitue un des enjeux principaux de la campagne électorale.

«Nous avons administré la ville avec transparence et expliqué les chiffres», répond-il. Il ajoute d’ailleurs qu’un montant d’environ 500 000 dollars a été utilisé pour rembourser une partie de cette dette et il prévoit pouvoir en rembourser un autre 250 000 au cours de la prochaine année s’il est réélu.

Au compte des autres priorités, Normand Beaudoin mentionne qu’il est actuellement dans l’attente des permis auprès des grandes compagnies de télécommunications afin d’améliorer le réseau de service de téléphonie cellulaire. Toutefois, M. Beaudoin mentionne que ce projet n’ira pas de l’avant si la Ville de La Tuque ne peut profiter de subventions gouvernementales.

Le maire sortant n’a pas non plus fait une croix sur le projet de mini centrale. «La filière de ce projet est encore tout près, et je ne perds pas espoir», a-t-il mentionné. Rappelons que le projet des mini centrales, dont celle de Manouane Sipi, a été abandonné par le gouvernement au début de l’année 2013. Normand Beaudoin tente toujours de récupérer les investissements perdus dans ce dossier, investissements qu’il évalue à près de 106 millions de dollars.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires