La détermination d’Amélie Lavallée

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
La détermination d’Amélie Lavallée

SPORTS MOTORISÉS. Malgré un handicap, la détermination d’Amélie Lavallée est sans borne. Celle qui détient deux titres chez les pros en VTT fait un retour en force à l’événement Les 12 heures d’endurance. De défi en défi, elle compétitionnera pour la première fois en «side by side» dans la classe «stock».

À l’âge de 29 ans, la jeune femme de la Rive-Nord de Montréal est devenue paraplégique à la suite d’un accident de travail. Elle a fait une chute de 35 pieds alors qu’elle se trouvait sur un toit. Elle s’est cassé une vertèbre et sa moelle épinière a été touchée, ce qui l’a rendu paraplégique.

«J’ai déjà pris part à l’événement latuquois, mais le défi cette fois, c’est la conduite en side by side qui est très différente. J’étais habituée d’amortir les coups avec mon corps alors que là, c’est plus comme une conduite automobile», explique Amélie Lavallée.

Cette dernière confie ne pas se fixer d’objectif quant à sa place dans le palmarès. «Je vise de terminer la course et c’est tout. Tant mieux si je me classe bien, mais mon souhait, c’est d’abord et avant tout d’avoir du plaisir et de vivre ce moment-là à fond», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires