Importante distinction pour Normand Beaudoin

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Importante distinction pour Normand Beaudoin
M. Beaudoin a reçu sa distinction des mains du président de l’Ordre

HOMMAGE. Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, vient de recevoir la distinction Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec au cours de son 94e congrès annuel, à St-Alexis-des-Monts.

L’Ordre lui a remis cette distinction dans le but «de souligner son implication dans le développement du secteur forestier et son travail de promotion d’une foresterie durable et harmonisée».

Le travail accompli dans le développement de l’industrie forestière et de la biomasse, ces derniers mois, ne sont pas étrangers à cette nomination.

«En 2009, M. Beaudoin est devenu maire de La Tuque et il a fait preuve d’une grande implication dans le développement des ressources naturelles. Il est un ardent défenseur du développement de la deuxième et troisième transformation des produits forestiers et de la filière des produits forestiers non ligneux. La Ville de La Tuque est partenaire dans le projet de mise en valeur de la biomasse forestière, ce qui a valu à la Ville le prix «Collaboration technologique» de l’Association pour le développement de la recherche et de l’innovation du Québec», a expliqué l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec.

M. Beaudoin a une bonne feuille de route touchant les industries manufacturières et forestières.

Il a débuté sa carrière chez Popsicle, à Toronto, en tant que responsable de la qualité, responsable des achats et contremaître de production de menus articles en bois. Après avoir participé, en 1971, à la mise sur pied d’une usine de fabrication d’articles en bois à Dolbeau, cette usine fusionne avec John-Lewis, en 1973 et il en devient vice-président aux ventes jusqu’en 1977. M. Beaudoin arrive à La Tuque à ce moment pour y construire l’usine des Industries John-Lewis.

En 1983, il oeuvrera à titre de vice-président des ventes et opérations, au bureau chef de Montréal de John-Lewis. C’est après la vente de l’entreprise qu’il reviendra à La Tuque, pour s’impliquer dans le milieu des affaires.

La distinction

La « Distinction Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière » est remise à une personne extérieure à la profession dont les actions auront fait progresser la cause forestière et contribué à l’avancement et au rayonnement de la profession.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires