IGA: la population se dit soulagée

Par superadmin
IGA: la population se dit soulagée
-

Suite à la décision des employés du IGA d’accepter la nouvelle convention collective, les clients du supermarché n’ont pu faire autrement que d’exprimer leur joie. Interrogés vendredi matin, plusieurs se disaient satisfaits et même heureux que leur supermarché garde les portes ouvertes tout en soutenant les employés.

«C’est un soulagement énorme pour nous, ça évite bien des soucis. Je suis content pour moi évidemment, mais j’ai une petite pensée pour les employés qui n’ont pas tout à fait eu ce qu’ils demandaient», soulignait M. Gagnon, fidèle client du supermarché.

Pour d’autres, c’était le côté économique qui les soulageait. «Ç’aurait été terrible pour la ville s’il avait fallu que le IGA ferme. Bien entendu, il y a deux autres épiceries, mais je ne crois pas qu’elles auraient eu les reins assez solides pour accueillir tout le monde. On est une petite ville, alors une entreprise de 100 personnes qui ferme comme ça, ça laisse des traces économiquement sur tous les commerces environnants. Encore plus à l’approche de Noël», mentionnait pour sa part M. Tremblay.

Pour d’autres, une grève au IGA aurait eu peu d’impacts dans leur quotidien, comme c’est le cas pour Mme Ruel: «Je vais faire mon épicerie chez Maxi. Je viens rarement ici, mais j’aurais trouvé dommage que les employés passent Noël sans sous.»

Rappel des événements

On se rappelle que la convention collective des employés du IGA est venue à échéance le 31 décembre 2012. Depuis, les deux parties étaient en négociations afin de trouver un terrain d’entente. La lenteur de ces négociations a mené les employés à accorder un mandat de grève pouvant être exercé au moment opportun à leur exécutif, le 25 novembre dernier.

Le 8 décembre, les négociations ont repris. Deux jours plus tard, l’employeur déposait une offre patronale globale et finale à ses employés. Après de longues heures passées à proposer des changements, les deux parties en sont venues à une entente, proposée aux syndiqués du supermarché.

Le syndicat et les employés se sont dits satisfaits des propositions, voyant que chaque partie à mis de l’eau dans son vin pour arriver à satisfaire les deux parties.

L’entente, comprenant entre autre l’ajout de clauses relatives aux relations de travail, aux heures supplémentaires, et aux congés fériés, a été acceptée par les 2/3 des membres. Les employés auront droit notamment à plus de congés mobiles, plus de congés fériés et la possibilité d’avoir des formations dans le cas d’éventuel changement de poste.

Le syndicat aurait aimé avoir l’augmentation salariale demandée mais se dit satisfait du déroulement des négociations. «On aurait espéré plus, mais en voyant les résultats du vote, on peut voir qu’il y a une satisfaction générale au sein des employés», souligne Bruno Gignac, négociateur pour la CSD.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires